Poubelles de tri sélectif bleu, marron, gris, vert

Tri sélectif des déchets en cuisine : tout est affaire de poubelles !

(Ceci est un article sponsorisé)

Recyclage des déchets ménagers : tout se joue dans la poubelle !

Vous le savez, j’aime recycler. Je vous avais présenté comment recycler les vêtements, comment recycler les papiers administratifs, il est temps de s’intéresser aux déchets ménagers !

Sujet glamour : parlons de poubelles de cuisine pour le recyclage !

je ne sais pas comment c’est chez vous, mais chez moi c’est :

  • Carton et emballages d’un côté (partent dans la poubelle jaune ou dans un point de collecte à l’extérieur) – équivalent de la poubelle jaune de cuisine
  • Verre de l’autre (partira dans un point de collecte vert) – équivalent de la poubelle verte de cuisine
  • Le reste dans une poubelle générale – équivalent de la poubelle marron de cuisine

J’ai aussi des chalets de compostage dans ma ville, mais je le sépare pas les déchets à composter : ma poubelle de cuisine n’a que 3 compartiments.
Je n’ai pas encore de lombricomposteur faute d’usage pour le compost, même si j’étudie le sujet avec attention.

Faire le tri sélectif en cuisine, une question de poubelle

L’écologie des villes n’est pas qu’un sujet politique. Elle dépend aussi d’un facteur très terre à terre… la poubelle de chacun des citoyens !

L’enjeu est à la fois hygiénique, écologique et esthétique.

Et c’est en cuisine que tout se joue. Quelle poubelle choisir ? Poubelle à compartiments ou poubelles séparées ?

Il faudra que la poubelle soit assez pratique pour ne pas laisser de dégoulinures partout, que les déchets ne la remplissent pas trop rapidement jusqu’au couvercle, que les odeurs ne remontent pas, que l’on puisse extraire le sac facilement (si possible en évitant les remontées d’odeurs au moment de le fermer)… tout conservant un volume de bacs adapté à la taille de la famille ou au volume de la production de déchets.

Le choix dépend aussi de la collecte qui sera pratiquée : s’il existe des poubelles de tri communes en bas de l’immeuble, le choix ne sera pas le même que s’il faut apporter les déchets recyclables dans un conteneur située dans la rue.

Dans une petite surface, on peut se concentrer de la classique « Poubelle sous l’évier » et faire le tri sélectif à part (dans un sac par exemple).
Dans une maison ou un plus grand appartement, on se tournera plus volontiers vers une poubelle spécial tri sélectif à 2 ou 3 bacs.

Pour la cuisine, on évitera l’ouverture à clapet, à réserver à la salle de bain et au bureau.
On évitera aussi l’ouverture automatique sous l’éviter (poubelle au clapet relié à la porte du meuble) qui a tendance à laisser remonter les odeurs.

La poubelle à pédale reste privilégiée, mais il existe cependant d’autres choix, moins attendus.

Poubelles modulables qui s’empilent, poubelles qui s’ouvrent lorsque l’on s’approche… Je ne vais pas vous faire la liste complète de ce qui existe, c’est le boulot des spécialistes comme https://www.poubellecuisine.fr sur lequel vous trouverez tout une série de modèles de poubelles de cuisines auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé.

Eh oui, l’écologie n’est pas que politique. Elle se joue à des petits détails concrets comme le choix d’une poubelle !

Quelques derniers conseils pour bien trier

Avant de mettre les déchets à la poubelle :

  • pas besoin de nettoyer, cela gâche de l’eau pour rien
  • éviter d’encastrer les déchets entre eux, car cela rend le tri ultérieur plus difficile. Vous pouvez les emboîter de façon « lâche » car ils seront secoués par la suite
  • il y a des consignes spécifiques pour séparer le verre et les couvercles (pot de confiture par exemple). C’est au cas par cas selon les villes. Renseignez-vous !

Et n’oubliez pas qu’il y a encore mieux que le recyclage : utiliser moins d’emballages !

5.0
04

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *