Maison en pierre

Construire une maison écologique : ce qu’il faut savoir

Une maison écologique, c’est quoi ?

Une maison écologique est pensée pour respecter la nature en même temps que le bien-être de ses occupants.

Dans l’immobilier locatif, il y a malheureusement trop peu de projets immobiliers en harmonie complète avec la nature, c’est-à-dire utilisant à 100% des matériaux écologiques et sains pour la santé des occupants. Face à ce constat, un des moyens d’avoir un logement respectant pleinement ses valeurs écologiques est de s’orienter vers l’autoconstruction.

Un tel projet immobilier doit être mûrement réfléchi car il mobilisera beaucoup d’énergie, et il faudra y investir beaucoup de temps. En termes financier, c’est également un investissement très important. Même en auto-construction, le coût complet du projet représentera plusieurs dizaines de milliers d’euros pour une maison familiale.

Dans cet article, je fais le point sur les éléments à savoir pour construire sa résidence principale écologique et bien débuter avec une sélection des meilleurs livres pour s’investir efficacement dans ce projet.

Auto-construction : privilégier les matériaux naturels et durables

La construction écologique, ce n’est pas simplement mettre des toilettes sèches et un composteur. Cela commence dès la sélection des matériaux.

Il existe des labels pour les matériaux utilisés dans l’immobilier et la construction, tant pour les matériaux utilisés pour le gros œuvre (ciments, bois) que pour l’intérieur (labels sur revêtements de sol, colles…).

Il est également possible de s’approcher de la philosophie de ces labels en sélectionnant des matériaux naturels et respectueux de la planète.

Mais les labels sont une chose, et la philosophie en est une autre. Il faut comprendre ce que l’on fait.

Le meilleur guide que j’ai trouvé pour l’instant concernant les matériaux durables est ce site : https://www.guidebatimentdurable.brussels/fr/problematique-et-enjeux-d-une-utilisation-durable-de-la-matiere.html?IDC=89&IDD=5794.

Je ne vais pas refaire ce qui existe… Le dossier est organisé en 9 points :

  • Connaître le cycle de vie de la matière
  • Choix durable des techniques et des matériaux des éléments de structure
  • Choix durable des matériaux d’isolation thermique
  • Choix durable d’un matériaux d’isolation de toiture
  • Choix durable des matériaux de parement
  • Choix durable des châssis
  • Choix durable des murs non-porteurs et cloisons
  • Choix durable des revêtements de murs intérieurs et plafonds
  • Choix durable des revêtements de sol intérieur

Ces dossiers sont très techniques… et ils ne parlent que du choix des matériaux !

La construction durable, c’est aussi organiser la maison pour qu’elle devienne une véritable « maison du futur » : autosuffisance et autonomie énergétique, aération…

Ce que je vous propose comme mise en bouche, c’est un rappel hyper condensé des principaux matériaux utilisés pour construire une maison.

C’est juste un échantillon des questions que vous pourrez vous poser si vous cherchez une maison en kit pas cher, si vous avez à discuter avec un architecte ou un constructeur.

La pierre. Intemporel et durable

La pierre est l’un des matériaux historiques pour la construction durable des logements, que ce soit des petites maisons individuelles, ou des constructions immobilières plus ambitieuses comme les églises, les moulins et les châteaux. D’ailleurs, il est amusant de constater que l’on parle toujours « d’investir dans la pierre ».

Il n’y a pas si longtemps, la pierre était encore le matériau de prédilection pour construire des immeubles en centre-ville ou des fermes à la campagne. L’avantage de la pierre est qu’elle est extrêmement durable comme en témoigne le patrimoine immobilier historique visible dans nos régions. L’inconvénient de la pierre est que ce n’est pas un isolant très performant. Il existe des moyens plus efficaces pour construire des murs qui retiennent la chaleur.

Le bois. Chaleureux et économique

Le bois est une bonne alternative à la pierre. Si le bois est moins durable que la pierre, il est un meilleur isolant et il est bien meilleur marché. Pour ces deux raisons, le bois s’est imposé comme un élément de référence pour l’auto-construction de maison écologique. Le bois est tout particulièrement adapté pour constituer l’ossature de l’habitat. Mais il peut également être utilisé pour les murs, comme c’est le cas dans les chalets d’antan.

Le bois est un excellent matériau pour prendre soin de la planète. Lors de leur croissance, les arbres captent le CO2 présent dans l’atmosphère. Planter des arbres permet donc de diminuer le bilan CO2 de l’homme sur Terre. C’est tout le contraire du ciment dont le bilan CO2 est très mauvais pour la planète. Pour rappel, les émissions de CO2 sont un des principaux responsables du réchauffement climatique, dont les conséquences sur la planète seront désastreuses si on ne limite pas cette pollution. En utilisant le bois pour la construction, on réalise donc une très bonne action. Le bois est également un matériau 100% renouvelable.

La paille. Un bon isolant naturel pour faire des économies

Le bois est un excellent produit mais ce n’est pas le seul. Un matériau alternatif existe pour construire les murs : la paille. Ce matériau naturel est un isolant très efficace.

Grâce à la paille, vous diminuerez très fortement vos dépenses d’énergie. Si vous complétez votre installation avec un poêle à bois à fort rendement, vous optimiserez les charges et dépenses de votre maison.

La paille est également bien plus saine que la laine de verre industrielle utilisée dans les projets immobiliers classiques. Lors de l’autoconstruction, vous pourrez manipuler la paille sans crainte pour votre santé. La construction de murs en paille est très rapide, le principe repose tout simplement sur un empilement de ballots de paille à la bonne dimension. Ceci dit, sachez que le bois reste indispensable pour réaliser la charpente de la maison. Un dernier avantage de la paille est que c’est un matériau très économique : les ballots de paille ne sont pas chers à l’achat. Enfin, un torchis (à la chaux ou  terre) devra être posé sur le mur de paille afin de le protéger des agressions extérieures (le vent et la pluie).

Le verre. Optimiser les surfaces vitrées

Formé à partir de sable, le verre et un élément minéral neutre (non toxique) durable, et renouvelable. C’est donc un élément sain. Les fenêtres permettent de faire entrer la lumière dans la maison et d’économiser sur les frais d’éclairage et de chaleur. Aussi, une bonne dose de lumière quotidienne contribue au bien-être du corps et de l’esprit (c’est le principe de la luminothérapie). Il est donc important de ne pas les négliger. Ceci dit, les fenêtres sont une source de perte de chaleur pour l’habitat. Alors pour bien faire les choses, préférez des fenêtres en double vitrage et installez de préférence les grandes fenêtres sur la face sud de la maison, celles bénéficiant de la chaleur du soleil.

Des livres de bons conseils pour démarrer son projet immobilier

Construire sa maison en autoconstruction demande un investissement important, aussi bien en temps que financièrement. Pour cette raison, vous ne devez rien laisser au hasard, vous voulez vous sentir bien dans votre maison.

Un projet de construction durable et écologique est avant tout un projet immobilier : prenez donc le temps de bien vous renseigner. S’agissant de la vision globale de votre projet immobilier (financement, achat du terrain, conseils pour réaliser une bonne opération immobilière, les pièges à éviter, etc.), je vous recommande une sélection de bouquins : allez voir cet article qui est, selon moi la meilleure sélection de livres d’investissement en immobilier.

La sélection est assez axée « investissement », donc si vous voulez faire du locatif vous trouverez forcément votre bonheur ! Et si vous construisez pour habiter, il y a 1-2 bouquins qui valent vraiment le coup.

N’hésitez pas à compléter en commentaire, partager une expérience ou des liens. Cela fait toujours plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *