Ration de survie : le guide complet !

En cas de catastrophe, d’accident ou lors d’une randonnée qui tourne mal, la ration de survie permet d’avoir de quoi manger en attendant l’arrivée des secours. Riche en nutriments essentiels et en calories, elle est ultra-compacte pour se faufiler dans votre Bug Out Bag. En plus, sa durée de conservation reste élevée pour anticiper à l’avance. Alors de quoi est-elle composée ? Comment préparer son stock d’urgence ? Et comme conserver ses rations le plus longtemps possible ? Découvrez notre guide complet sur la question ! 

Qu’est-ce qu’une ration de survie ?

La ration de survie, autrement appelée nourriture de survie, permet de faire face à une situation d’urgence. Il peut s’agir d’une catastrophe naturelle comme une inondation ou un incendie qui vous obligerait à sortir de chez vous le plus rapidement possible. Mais il peut également s’agir d’une guerre, d’un accident ou d’une simple randonnée qui tourne au cauchemar.

Le but, c’est de pouvoir continuer de manger pour rester en vie en attendant l’arrivée des secours. La ration de survie est donc choisie en fonction de ses apports nutritionnels pour tenir une autonomie alimentaire suffisante le plus longtemps possible. En bref, voici les critères à retenir avant de la choisir ! 

Vos besoins en nourriture de survie

Pour bien choisir ses rations de survie, tout dépend de vos besoins. Évidemment, les rations ne seront pas les mêmes si vous prévoyez une guerre ou une randonnée. Dans ces cas-là, il faut donc tenir compte de l’urgence potentielle pour le choix de vos aliments. Toutefois, gardez à l’esprit qu’une nourriture de survie doit être la plus diversifiée possible pour vous apporter un maximum de nutriments et de calories. Le but est de répondre à vos contraintes nutritionnelles.

L’apport calorique de la nourriture de survie

Dans la vie de tous les jours, une personne active aura besoin d’environ 2100 kcal/jour. Quant à l’apport énergétique d’une ration de survie, il se situe entre 2300 et 2500  kcal pour une boîte de 500 g. Si vous hésitez, privilégiez toujours la nourriture la plus énergétique.

Par ailleurs, le choix de vos rations dépend également du nombre de personnes à évacuer en urgence. Pour cela, il faudra vous baser sur le nombre de jours de consommation pour déterminer votre autonomie alimentaire. Par exemple, si votre ration de survie est prévue pour 6 jours, alors elle correspond à 3 jours d’autonomie pour 2 personnes.

Le type de nourriture de survie

Face à l’urgence d’une catastrophe, vous n’aurez pas le temps de vous préparer un bon petit plat à emporter. Voilà pourquoi, il faudra opter pour des rations de survie que vous pourrez conserver facilement dans votre sac à dos ou dans votre Bug Out Bag. L’idéal, c’est d’opter pour une ration compacte et directement prête à être consommée. C’est notamment le cas des produits lyophilisés qui se conservent très longtemps. Vous pourrez aussi miser sur des conserves, des biscuits énergétiques et de la viande séchée pour diversifier vos apports caloriques.

À lire aussi :  Les vestes et gilets chauffants : ma sélection

La durée de conservation de la nourriture de survie

Enfin, et pour éviter de renouveler fréquemment votre stock, pensez à vérifier la durée de conservation de votre ration de survie. Comme il s’agit d’un mode d’alimentation qui n’est absolument pas prévu pour être consommée au quotidien, il faut la réserver aux urgences ou lors de situations inédites. Avant d’opter pour votre kit, pensez à vérifier la durée de conservation puisque les aliments doivent pouvoir rester comestibles pendant plusieurs années. Non seulement, vous ferez des économies, mais surtout, vous êtes certains de pouvoir vous alimenter correctement en cas de besoin.

De quoi est constituée une ration de survie ?

Pour bien choisir vos rations de survie, il faudra privilégier un apport nutritionnel entre 2300 et 2500  kcal par jour avec une nourriture aussi variée que possible et riche en nutriments. Alors, pour vous éviter d’emporter tout un garde-manger avec vous, il existe des packs déjà préparés et utilisés par l’armée française ou l’armée allemande. L’avantage ?

Ils sont spécialement pensés pour une autonomie alimentaire pouvant aller jusqu’à 72 heures, ce qui vous laisse largement de quoi attendre l’arrivée des secours. En outre, ils ont une composition équilibrée en protéines, glucides et lipides, car ils sont censés être la nourriture de militaires, ayant des besoins d’alimentation sains et costauds, y compris sur la durée.

Vous ne serez donc pas dans le même état que si vous ne mangiez que du sucre par exemple (inutile de faire un stock de biscuits secs !).

Les rations de survie de l’armée française

Connue pour être une ration de survie extrêmement complète, c’est un pack qui contient tout le nécessaire pour tenir jusqu’à 72 heures en cas de catastrophe. À l’intérieur, vous y trouverez des soupes en poudre lyophilisées, des soupes fruitées ou fromagées, des biscuits hyper-nutritifs, des plats en conserve prêts à être réchauffés et du café. Riche en protéines et en glucides, c’est un mode d’alimentation complet et qui convient très bien pour une randonnée en pleine nature. En outre, elle est particulièrement goûteuse (cuisine française oblige) : on raconte qu’entre soldats, une ration française s’échange facilement contre deux ou trois rations d’un autre pays !

Toutefois, si vous avez besoin d’un apport énergétique encore plus important en prévision d’une attente beaucoup plus longue, il est préférable de se tourner vers la ration de survie de l’armée allemande.

Les rations de survie de l’armée allemande

Les rations de survie de l’armée allemande sont spécialement pensées pour les soldats. À l’intérieur, elle est composée de petits carrés compacts à mâcher. Vous n’aurez donc pas besoin de préparation particulière, ce qui vous économise de la place dans votre sac en évitant d’emporter des accessoires. En moyenne, une seule tablette suffit pour rassasier avec un apport énergétique de 400 Kcal/100 g. En plus, c’est un pack ultra-compact et qui pourra facilement s’emporter dans votre Bug Out Bag !

Les rations de survie des canots de sauvetage

Ces rations de survie sont destinées à nourrir les survivants d’un navire en cas de naufrage. Elle se caractérise par leur très faible encombrement. Ce n’est pas l’idéal en terme de goût, mais lorsqu’il faut survivre… À 2500 calories aux 500 grammes (soit 500 kCal / 100g), c’est la nourriture la plus dense que vous pourrez trouver dans le commerce. Elle se présente sous la forme d’une barre ou d’un pavé. Cela permet de n’en consommer que ce que l’on souhaite.

Comment consommer ses rations de survie ?

Pour bien consommer ses rations de survie, tout dépend du type de nourriture choisie. Par exemple, si vous avez opté pour une ration militaire, alors vous n’aurez pas besoin de préparation particulière puisque les barres énergétiques sont directement prêtes à être consommées. Il en va de même pour les rations de type Seven Oceans qui sont prévues pour survivre en haute mer pendant plusieurs jours.

En revanche, pour toutes les préparations lyophilisées, vous aurez peut-être besoin d’un réchaud et d’eau qu’il faudra forcément transporter dans votre sac de survie. D’ailleurs, et si vous avez du mal avec les rations compactes, vous pourrez facilement les mélanger avec de l’eau pour former une bouillie qui reste beaucoup plus facile à manger. En pleine nature, vous pourrez aussi économiser vos rations en mangeant ce que vous trouvez. Toutefois, cela dépend de votre localisation et de la saison puisqu’en plein milieu de l’hiver, le rationnement reste indispensable.

Comment conserver sa nourriture de survie ?

La durée de conservation d’une ration de survie oscille entre 10 et 15 ans. Quant à certains aliments lyophilisés, ils peuvent atteindre une date limite de 25 ans. Avant d’acheter votre kit, il est donc essentiel de vérifier la date de fabrication pour vous éviter de renouveler fréquemment votre stock. Quant au lieu de conservation, vous pourrez ranger vos rations de survie dans un Bug Out Bag, directement à disposition dans l’entrée pour évacuer en urgence. Elles trouveront également leur place dans un sac de randonnée ou dans un stock alimentaire de survie, à l’abri de la lumière et au sec.

L’idéal, car vous ne savez pas quand et où vous en aurez besoin, est de répartir votre stock à différents endroits, dans le BOB, dans votre voiture, mais aussi dans votre cave… et votre abri antiatomique bien évidemment !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *