Vie frugale, Ă©cologique et Ă©conomique

La fontaine atmosphĂ©rique : la solution aux problèmes d’accès Ă  l’eau dans le monde ?

Gouttes d'eau condensées sur une vitre

L’accès à l’eau potable dans le monde reste préoccupant

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et l’UNICEF, des gros progrès sont faits chaque année, mais près de 12 % de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable.

Pour mĂ©moire, l’UNICEF considère que l’on a accès Ă  de l’eau potable lorsque l’on doit se dĂ©placer de moins de 30 minutes Ă  pied aller-retour. C’est dĂ©jĂ  beaucoup, surtout quand on revient avec plusieurs kilos Ă  porter !

Parmi ces 12 %, 4 % sont Ă©loignĂ©s de plus de 30 minutes aller-retour d’un point d’eau potable.

Quand aux 8 % restants, ils ont accès Ă  l’eau mais elle n’est pas potable « en toute sĂ©curitĂ© Â» : puits non protĂ©gĂ©s des contaminations, eaux de surface comme seul point d’eau…

J’ai repensé à cela quand j’ai découvert l’existence de la fontaine à eau atmosphérique

Les gĂ©nĂ©rateurs d’eau atmosphĂ©rique offrent des avantages Ă©cologiques

Nous avons tendance Ă  oublier que l’eau, en France, est d’excellente qualitĂ©. Dans d’autres pays pourtant dits « dĂ©veloppĂ©s », l’eau n’est pas forcĂ©ment potable. C’est liĂ© aux exigences de traitement de l’eau, mais aussi aux canalisations.

Mercure, chrome, plomb, arsenic, cadmium (avec risque d’intoxication comme au Japon : maladie d’Itai-itai) sont autant de dangers de boire l’eau du robinet dans les pays oĂą l’approvisionnement est alĂ©atoire.

Quant à l’eau en bouteille, elle présente un bien mauvais bilan écologique (épuisement des sources naturelles, stockage, transport, déchets…) et n’est pas viable à long terme.

Bref, les fontaines d’eau atmosphĂ©riques ont, je pense, un bel avenir !

La fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique, ou gĂ©nĂ©rateur atmosphĂ©rique : qu’est-ce que c’est ?

Oubliez la fontaine Ă  eau du bureau, cela n’a rien Ă  voir !

La fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique (ou gĂ©nĂ©rateur d’eau atmosphĂ©rique) produit de l’eau pure : sans devoir stocker des bonbonnes, sans procĂ©dĂ© chimique, sans minĂ©ral organique dans l’eau.

Comment fait-elle ? Il ne s’agit pas d’un purificateur d’eau de rivière.

L’eau est crĂ©Ă©e Ă  partir de l’air que nous respirons : l’eau atmosphĂ©rique. C’est ce qui la rend totalement autonome du rĂ©seau d’eau : plus besoin de plomberie !

Les avantages sont Ă©vidents :

  • Pas besoin de faire livrer/stocker des bouteilles
  • Pas besoin de se raccorder Ă  un rĂ©seau d’eau
  • La production est mobile et transportable

Évidemment, il y a un prĂ©requis. Il faut brancher l’appareil sur une alimentation Ă©lectrique. Mais c’est absolument la seule contrainte (il y a aussi un peu d’entretien, il faut nettoyer ou remplacer les filtres de temps en temps, mais ce n’est ni compliquĂ© Ă  faire, ni un casse-tĂŞte logistique).

La fontaine à eau atmosphérique une solution saine écologique, confortable pour les endroits isolés (militaires, agriculture, chantiers…). C’est une source inépuisable d’eau fraîche et saine.

Bref, j’adore le principe et je suis content de savoir que ça existe.

Comment fonctionne la fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique ?

Un générateur atmosphérique joue plusieurs rôles à la fois :

  • Collecte d’eau atmosphĂ©rique
  • Purificateur d’eau
  • Fontaine Ă  eau
  • Refroidisseur d’eau

Mais par effet collatĂ©ral il traite aussi l’air ambiant :

  • DĂ©shumidificateur d’air
  • Purificateur d’air

Fontaine à eau atmosphérique : le fonctionnement détaillé

Avant toute chose, la fontaine capte l’air ambiant. Elle l’emprisonne et le refroidit jusqu’au point de rosĂ©e.

Le point de rosĂ©e, ou tempĂ©rature du point de rosĂ©e, est la tempĂ©rature en dessous de laquelle l’Ă©quilibre liquide-vapeur de l’eau penche en faveur du liquide. Sous le point de rosĂ©e, la liquĂ©faction l’emporte alors sur l’Ă©vaporation., autrement dit la vapeur se liquĂ©fie.

Dans l’atmosphère, l’eau se liquĂ©fie sous forme de gouttelettes microscopiques trop petites pour tomber qui restent en suspension dans l’air : les nuages !

Dans un gĂ©nĂ©rateur d’eau, l’humiditĂ© se condense sur des rouleaux d’acier inoxydable, puis entrent dans diverses chambres de filtrations qui nettoient l’eau en la dĂ©barrassant de ses impuretĂ©s. Enfin, elle peut ĂŞtre rafraĂ®chie ou servie Ă  tempĂ©rature ambiante.

Pour fonctionner, la fontaine n’a besoin que de 35% d’humiditĂ© et de 15Âş de tempĂ©rature. Elle fonctionne mieux lorsque l’humiditĂ© et la tempĂ©rature sont Ă©levĂ©es.

Le fonctionnement de base des gĂ©nĂ©rateurs atmosphĂ©rique a Ă©tĂ© brevetĂ© par « Humano Water Corporation ». Voici un extrait du brevet : « L’invention porte sur un gĂ©nĂ©rateur d’eau atmosphĂ©rique qui comprend un système de rĂ©frigĂ©ration. Les Ă©vaporateurs peuvent ĂŞtre des Ă©vaporateurs Ă  tubes intĂ©grĂ©s. Les ventilateurs coopèrent avec un radiateur et les Ă©vaporateurs pour induire un courant de dĂ©bit d’air Ă  partir d’air ambiant dans et Ă  travers, tout d’abord, le condenseur, et ensuite, le radiateur. Le courant de dĂ©bit d’air est refroidi par l’Ă©vaporateur lorsque le courant passe Ă  travers l’Ă©vaporateur. Le courant refroidi d’air passe ensuite Ă  travers une section de dissipation chauffĂ©e du radiateur. Les voies d’aĂ©rage entre les Ă©vaporateurs dans le rĂ©seau sont suffisamment longues pour que les courants d’air deviennent mĂ©langĂ©s de manière turbulente. Les Ă©vaporateurs peuvent ĂŞtre plans. Des surfaces dirigĂ©es de manière opposĂ©e d’Ă©vaporateurs adjacents peuvent comprendre des chariots de dĂ©versement d’Ă©coulement turbulent pour changer un Ă©coulement laminaire dans les voies d’aĂ©rage en un Ă©coulement turbulent. Les chariots de dĂ©versement d’Ă©coulement turbulent peuvent comprendre des saillies formĂ©es sur les surfaces dirigĂ©es de manière opposĂ©e ou des feuilles mĂ©talliques entrelacĂ©es dans les voies d’aĂ©rage entre les Ă©vaporateurs. »

Les filtres d’une fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique

Chaque modèle fonctionne différemment. En générale, les filtres remplissent les usages suivants :

  • Enlever le sable, la saletĂ©, la boue et d’autres matières solides en suspension.
  • Éliminer le chlore, les sĂ©diments, le plomb, les trihalomĂ©thanes, le cuivre, le chloroforme, les dĂ©chets chimiques, les herbicides, les pesticides et d’autres composĂ©s organiques volatils
  • Éliminer les contaminants organiques et bactĂ©ries. Les machines avancĂ©es tâchent d’Ă©viter d’Ă©liminer les minĂ©raux bĂ©nĂ©fiques.
  • MinĂ©raliser l’eau, Ă©liminer les odeurs et amĂ©liorer le goĂ»t.
  • StĂ©riliser l’eau aux ultraviolets pour Ă©liminer virus, bactĂ©ries, champignons, algues et parasites protozoaires

La capacitĂ© d’une fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique

Combien d’eau pure une machine peut-ĂŞtre produire ?

Tout dĂ©pend du modèle. Les plus petites sont adaptĂ©es aux bureaux ou aux habitations, aux boutiques, aux petites embarcations… Elles peuvent produire de quoi servir les besoins de 6 personnes maxi, soit environ 30 litres par jour.

Il y a ensuite des machines pour tous les besoins, magasin, un gymnase, des embarcations de taille moyenne…

Tandis que les modèles industriels sont capables d’approvisionner des plates-formes pĂ©trolières, bases militaires, bateaux, des hĂ´pitaux, des hĂ´tels, des Ă©difices d’appartements et des stations d’aide humanitaire.

Autrement dit, de 30 litres par jour Ă  5000 litres par jour, il y a le choix !

Et surtout, il n’y a pas de risque de sur-pompage d’une nappe phrĂ©atique : deux machines posĂ©es l’une Ă  cotĂ© de l’autre ne se feront pas concurrence pour la captation de l’eau !

Quelle consommation Ă©lectrique ?

Je prends pour rĂ©fĂ©rence une (petite) fontaine d’eau atmosphĂ©rique domestique de marque Aqua Vida. La consommation Ă©lectrique est de 380 W : c’est moins moins qu’un rĂ©frigĂ©rateur. Je me demande s’il est possible d’installer des fontaines atmosphĂ©riques couplĂ©es avec des panneaux photovoltaĂŻques : cela permettrait de sĂ©curiser Ă  la fois l’électricitĂ© et l’eau dans les zones isolĂ©es.

Savez-vous si c’est pratiquĂ© ? Si oui, je veux bien des liens !

Et vous, avez-vous déjà vu une fontaine atmosphérique ?

Je n’ai jamais vu de fontaine Ă  eau atmosphĂ©rique. Je comprends qu’elles sont utilisĂ©es dans les pays oĂą l’eau est moins disponible qu’en France, ou dans les endroits reculĂ©s.

J’adorerais en savoir davantage sur le sujet : oĂą elles sont utilisĂ©es, pourquoi elles ne remplacent pas les bonbonnes Ă  eau dans les entreprises, etc.

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “La fontaine atmosphĂ©rique : la solution aux problèmes d’accès Ă  l’eau dans le monde ?”