Felle qui se nettoie le visage à l'eau

Gagnez de l’argent en prenant votre douche ! (mise à jour 2018)

Gagnez de l’argent en prenant votre douche ! (mise à jour 2018)

Non, ce n’est pas un nouveau scam ni une start-up qui vous propose de vous rémunérer pour écouter des slogans publicitaires sous la douche !

Je vous parle d’une économie qui peut être faite très simplement, tous les jours, sans se priver ou se rationner d’une quelconque manière que ce soit. Et on ne parle pas d’économiser trente centimes en achetant des produits proches de la date d’expiration, c’est bien mieux !

Si vous êtes impatient(e), le secret est en question est celui-ci :

Économiser l’eau potable pour éviter le ridicule

Quand on y réfléchit, la manière dont on considère l’eau potable est ridicule. On créé des infrastructures d’acheminement à coups de centaines de millions d’euros, des stations d’épuration, des organismes de contrôle de la qualité… Tout ça pour nous mettre à disposition de l’eau potable. C’est formidable.

Et qu’est-ce qu’on en fait ?
On a de l’eau potable, le machin hyper précieux sans quoi personne ne peut vivre, on chie dedans et on appuie un bouton pour l’envoyer dans les égouts.

Le couplet sur les toilettes sèches ?

Ce dont je vais vous parler pour économiser l’eau ne concerne pas les toilettes sèches. Les toilettes sèches, c’est quand même difficilement faisable en appartement et ça a des conséquences assez fortes sur le confort au quotidien.

Non, ce dont je vais vous parler, c’est d’un investissement qui paye tous les jours, qui se rentabilise en moins d’un mois, sans causer aucune perte de qualité de vie.

Mais d’apport, apprenons à connaître notre robinet.

Notre robinet : débit et pression

Un robinet standard délivre 12 litres à la minute, à une pression de 3 bars.

Pour remplir une baignoire, un lave-linge, le réservoir des toilettes… c’est très bien : on achète un volume d’eau, et tant mieux s’il est délivré rapidement (et la livraison rapide n’est pas plus chère).

En revanche, pour se doucher, ce dont on a besoin, c’est surtout de temps passé sous l’eau et ce que l’on fait sous l’eau qui est important. Le volume n’est pas si important.

C’est à ce moment qu’entre en scène…

L’aérateur d’eau (ou mousseur, ou réducteur de débit) !

C’est un merveilleux petit cylindre en forme de tamis, qui se place avant le flexible de douche.

Il se contente de réduire la surface par laquelle va passer l’eau. L’effet réducteur de débit diminue le volume qui passe mais pas sa pression, ce qui fait qu’on ne ressent pas du tout le changement.

Le bien-être que l’on a le matin grâce au précieux liquide chaud qui coule sur notre peau nue reste le même. Voire même, il est multiplié par deux, puisqu’en profitant d’une douche bien chaude, on a également la certitude de réaliser des économies.

Combien on économise ?

On est d’accord, les économies de bouts de chandelle, c’est bien gentil, mais on préfère tous des vraies économies.

Premier effet : l’économie d’eau

Avec les hypothèses suivantes :

(un mètre cube, c’est 1 000 litres pour ceux qui n’osaient pas demander)

Avec toutes ces hypothèses, la dépense en eau revient à 44 centimes par douche, soit 160 euros par an.

Maintenant, si on réduit cette consommation de de 50%, on arrive à 22 centimes par jour. Ce n’est rien, mais ca représente 80 euros par an et par personne ! (en supposant une douche par jour et par personne).

Deuxième effet : économie du chauffage de l’eau

Une économie d’eau chaude, c’est aussi une économie d’énergie : il faut bien la chauffer, cette eau qui ne fait qu’effleurer notre corps moins d’une seconde avant de repartir se faire traiter comme une malpropre !

Tout ce qui n’est pas consommé n’a pas besoin d’être chauffé. Je ne l’ai pas compté car cela nécessiterait de connaître le coût de l’énergie, la température de l’eau avant son chauffage… Mais on peut facilement rajouter une dizaine de centimes par douche. Arrondissons l’économie à 25 centimes par jour.

Le plus beau, c’est que contrairement à beaucoup d’économies, vous ne vous privez en rien. Vous oubliez totalement qu’il existe. Vous ne subissez aucune perte de confort. Vous pouvez même continuer à laisser couler l’eau lorsque vous vous savonnez (mais ne le dites à personne).

Comment choisir un aérateur d’eau ?

Les réducteurs de débit se vendent entre 8 et 15 euros pièce. Evidemment, ils sont à utiliser uniquement aux robinets de douche, de cuisine et de salle de bain : inutile d’en mettre un sur la baignoire !

Leur installation est extrêmement facile. Il faut de préférence les placer entre le robinet et le flexible plutôt qu’entre le flexible et la douchette pour éviter de trop faire travailler le flexible et le pommeau.

Faites un geste pour la planète et pour votre portefeuille : le plus tôt votre réducteur de débit arrive, plus tôt il commencera à s’auto-rembourser.

Mise à jour janvier 2018

Merci à Bud pour son commentaire. Il indique que ce qui compte c’est la tension superficielle de l’eau, garantie du pouvoir mouillant, et que si l’on a pas cette tension (et donc cette pression), on la cherche désespérément en passant plus de temps sous la douche.

Pour ma part, je n’ai pas eu besoin de changer mon comportement depuis que j’ai installé un réducteur de débit mais je trouve ce témoignage intéressant car Bud a vu beaucoup d’usages. Peut-être que mon débit était initialement assez élevé pour être réduit ?

Je vais mener une enquête. Ce qu’il faut éviter absolument en revanche, c’est d’installer des réducteurs de débit là où l’on a besoin de débit : éviter, baignoire…

Un commentaire

  1. Le débit d’eau est bien diminuer par un régulateur ou réducteur au point d’usage. Par expérience en ERP ce type de mécanisme monté sur une pomme de douche augmente le temps passé par l’usager dans la douche, ce qui ne fait pas faire d’économie. L’eau doit avoir un pouvoir mouillant, donc garder une certaine tension superficielle, avec un réducteur de débit cette tension diminue ainsi que le pouvoir mouillant. Ce qui se traduit par un temps plus long sous la douche. Testé dans plusieurs site (crous, internat, etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *