Vie frugale, écologique et économique

Chiner sur Emmaüs depuis son canapé, revendre ou donner ses objets de façon solidaire

Article mis à jour le

Suite à mes articles sur le recyclage et le don de vêtements, j’ai été contacté par Emma, responsable de la communication de Label Emmaüs.

Je me suis renseigné et de fil en aiguille j’ai découvert ce que faisait Emmaüs récemment. Eh bien, le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai été très surpris ! Je n’avais même pas imaginé qu’Emmaüs s’était à ce point lancé dans le commerce en ligne !

Si vous aimez les friperies, les ressourceries, les bouquinistes, lisez ce qui suit, ça va vous plaire.

Le Label Emmaüs : le e-commerce de l’économie circulaire

Le label Emmaüs, c’est un peu le leboncoin d’Emmaüs : c’est « le premier e-shop militant » comme ils aiment le dire.

Imaginez leboncoin ou amazon… sauf que l’intégralité du catalogue est constitué d’objet d’occasion issus des acteurs du Mouvement Emmaüs et leurs partenaires de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Autrement dit, c’est Emmaüs en ligne : un moyen de chiner depuis son canapé, dénicher des trouvailles, faire des économies et participer à des actions de réinsertion.

Un stock issu de sources multiples

Le catalogue est déjà bien étoffé : il donne accès au stock des boutiques Emmaüs mais aussi des boutiques partenaires de l’Economie Sociale et Solidaire : ressourceries, friperies, communautés, dépôts-ventes solidaires… dans toute la France.

Vous y trouvez donc des vêtements, livres, jouets, bibelots, meubles, de l’électroménager… de seconde main mais toujours en état de marche pour l’électronique et l’électroménager. Il y a des bonnes affaires à faire dans ce grand vide-grenier numérique, c’est certain !

Des frais de port légers

Quant au frais de port et à la livraison, ils sont assez légers : 1,99€ pour une livraison en point relais.

Les livres et la mode ont des tarifs particuliers particulièrement avantageux : 3 € fixes pour une commande de livre chez un même libraire, quel que soit le nombre de livres, et la gratuité totale à partir de 25 € en point relais (30 € à domicile). (j’avoue, j’ai déjà fait une commande de livres + posé une alerte en préparant cet article).

Et pour la friperie, idem avec respectivement des seuils de 4 € et 60 €. D’ailleurs, puisqu’on parle de vêtements, le délai de rétractation de 14 jours s’applique. Et tout est évidemment gratuit si vous venez retirer l’objet dans la boutique en question !

Bref, pour dénicher des fringues vintage, ou trouver une friperie en ligne, Emmaüs est désormais une sérieuse bonne idée !

Le site a tous les atouts des sites classiques de e-commerce : alertes mail sur mots-clés, chèques cadeaux, jeu concours… (vous comprendrez pourquoi un peu plus loin dans mon article).

L’adresse du e-commerce Emmaüs : https://www.label-emmaus.co/fr/

Trëmma.co : pour donner les produits que vous ne voulez plus

Trëmma, c’est une plateforme de don : vous donnez ce que vous n’utilisez plus. Les dons sont revendus ou réutilisés pour financier des projets solidaires portés par Emmaüs, principalement centrés sur le retour à l’emploi. Vous donnez une seconde vie à des objets qui, sinon, encombreraient vos placards.

Comment ça fonctionne ?

  • Vous choisissez un objet qui traîne chez vous
  • Vous l’affectez à un projet d’Emmaüs
  • Il est mis en vente sur Label-Emmaüs
  • S’il trouve un acheteur, vous devez le remettre en main propre ou le déposer dans un point-relais
  • L’argent sert à financer le projet sélectionné

En bonus : les dons sous forme d’objet ouvre droit à réduction d’impôt, de la même manière que si vous aviez donné de l’argent ! Même si vous donnez, vous trouvez donc un avantage monétaire et financez l’économie sociale et solidaire.

Sur une vente de 100 euros :

  • 50 € financent l’accueil et l’accompagnement des compagnons Emmaüs
  • 40 € financent l’activité de récupération et de recyclage
  • 10 € financent les actions solidaires dites « extérieures »

Tout ceci démarrera en novembre, je vous tiendrai au courant de l’évolution du projet bien sûr.

Le site de don d’objet Trëmma : https://tremma.co

Le projet vous plaît ? Devenez sociétaire de Label Emmaüs et participez à son évolution.

Le terme d’économie collaborative est souvent galvaudé. Leboncoin, Vinted, ebay etc. C’est certes de particulier à particulier, mais la collaboration n’existe pas vraiment : les transactions profitent surtout à la plateforme.

À l’opposé, Label Emmaüs a choisi un statut d’entreprise coopérative afin de remettre le terme « collaboratif » au coeur de son fonctionnement.

Chacun peut participer à partir de 20 € (cotisation unique) et devenir sociétaire de la plateforme. Ainsi, acheteurs, vendeurs, salariés se retrouvent pour définir la stratégie lors des assemblées générales avec un principe simple : 1 personne = 1 voix, quel que soit le montant qu’elle a investi. L’intégralité des cotisations sert à financer la plateforme et les actions des réinsertion qui y sont liées.

Devenir sociétaire de Label Emmaüs, c’est s’engager dans des actions au service de l’intérêt général :

  • la réduction des déchets
  • la lutte contre le gaspillage grâce au réemploi des objets d’occasion
  • l’insertion professionnelle
  • le soutien de modèles économiques alternatifs

Si vous avez toujours voulu participer à un site de e-commerce, c’est possible pour seulement 20 euros !

Pour devenir sociétaire de Label Emmaüs : https://societaire.label-emmaus.co

Et aussi… une école de e-commerce !

Cet article est déjà long… Mais sachez qu’Emmaüs se développe beaucoup en ce moment !

J’aurais pu vous parler des autres projets d’Emmaüs comme Label Ecole : une école 100% gratuite dans laquelle les personnes sorties du parcours scolaire ou éloignée de l’emploi pour une raison X ou Y peuvent apprendre les compétences nécessaires pour tenir des postes dans le commerce en ligne : développement web, logistique, webmarketing…

L’école se trouve à Noisy-le-Sec, et utilise les compétences de formateurs bénévoles experts dans leur métier. Ce ne sont pas des théoriciens, mais des professionnels qui apportent de façon pragmatiques les usages « du terrain » ! Le site Label Emmaüs est d’ailleurs l’application concrète des enseignements de cette école.

L’école est labellisée Grande Ecole du Numérique,et délivrera dès 2020 une certification enregistrée au RNCP ou une équivalence de Licence pour les personnes ayant suivi la formation complète d’une durée de trois mois.

La fameuse « fracture numérique », il y a ceux qui en parlent, et ceux qui font du concret. Même si cette fameuse fracture concerne aussi les personnes âgées et peu à l’aise avec les démarches administratives par exemple (de plus en plus souvent faisables uniquement en ligne), elle concerne aussi l’accès aux métiers du e-commerce. Et ce que fait Emmaüs est plutôt bien !

(si j’étais dans la région je me serais proposé pour devenir formateur)

En conclusion : Emmaüs du 21e siècle, je dis oui !

L’image que j’avais d’Emmaüs était assez mitigée. Je fréquentais certains Emmaüs il y a 20 ans avec mes parents, nous avions fait de sacrées trouvailles (je me souviens d’une table de ping-pong !). J’y suis retourné récemment pour meubler un local associatif et j’ai été surpris de l’excellente organisation et du professionnalisme des compagnons. C’est comme une brocante, mais en hyper organisé et on est sûr que tout fonctionne ou a été réparé.

Et là, nouvelle surprise avec ce site de vente en ligne, qui redonne le vrai sens du mot « économie collaborative ».

Emmaüs nous fait vivre le XXIe siècle de façon sociale et solidaire, et c’est peut-être ce qui nous manquait depuis longtemps.

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *