Lithothérapie, le pouvoir des pierres et la minéralogie-placebo : la conversation qui a tout changé

[no_toc]

Comment moi, Hannibal, cartésien et rationnel, j’ai presque cru au pouvoir des pierres

Tout à commencé par une discussion avec une amie que j’appellerai A.

Elle me dit croire au pouvoir des pierres.

Pour les lecteurs qui ne me connaissent pas, je suis Hannibal, et je suis rationnel pour tout ce qui concerne le bien-être et intraitable avec les pseudo-sciences.

Alors, le pouvoir des pierres et la lithothérapie, ça me fait bien rigoler.

Mais son argument m’a décontenancé. Elle m’a dit une chose importante : on a tous nos placebos.

Attention, elle n’était pas en train de me dire que les pierres ont une âme, qu’elles résonnent avec la cœur cosmique de la Terre ou qu’elles permettent de réveiller sa glande pinéale.

Non, elle me disait simplement que c’était quelque chose auquel elle croyait, elle, et que dans certaines situations cela lui faisait du bien.

Elle y croyait elle, et c’était ce qui comptait.

La lithothérapie, meilleure que l’homéopathie

Et elle a renchéri. C’est moins cher que l’homéopathie, c’est plus durable car une pierre peut se garder à vie, c’est quasiment un objet de déco ou un bijou…

Et surtout, ça ne coûte rien à la sécu, donc ça ne consomme pas inutilement les ressources de la « vraie » médecine comme le font les patients qui vont chez le médecin pour rien et qui se font prescrire de l’homéopathie pour leur faire un effet « bisou magique ».

Et là j’ai compris. C’est l’équivalent des peluches, des gris-gris.

C’est tout aussi irrationnel que des pensées positives ou la croyance en un dieu, des anges, sa bonne fortune, mais c’est canalisé dans un petit objet. Et joli qui plus est.

Là, j’étais sur la brèche. D’un côté, je me suis toujours dit que je lutterai sans vergogne contre les pseudo-sciences et les charlatans, mais de l’autre j’ai reçu un argument imparable : c’est un petit objet de déco qu’elle aime bien et qui la rassure.

Elle choisit ses pierres comme on choisit un bijou, ou comme on démarre une collection. Il y a évidemment une part d’esthétique et d’affectif…

Reste l’effet placebo.

L’effet placebo du pouvoir des pierres

Pour ceux qui ne sont pas sûrs de savoir, le placebo est un procédé qui n’a pas d’efficacité propre, mais qui agit sur des mécanismes psychologiques et physiologiques pour obtenir l’effet désiré.

Les placebos sont utilisés en médecine car ils ont une efficacité grâce à leur effet psychologique : l’homéopathie est un placebo. En étant « soigné », non seulement on a moins l’impression d’être malade, mais en plus notre organisme mobilise mieux ses défenses immunitaires pour être cohérent avec l’acte de soin. Il ne peut pas tout faire, évidemment, mais cela peut contribuer en partie à un meilleur rétablissement.

En toute logique, certaines personnes peuvent donc avoir dans leur collection des pierres de réussite, des pierres de santé, des pierres de bonheur et que sais-je d’autre… Tant que cela leur fait du bien et que cela ne les détourne pas du système de de soins reconnu… Tu n’as jamais écouté telle ou telle musique pour te motiver avant un entretien d’embauche ? Ou telle chanson pour te réconforter quand tu as un coup de blues ? Bah les pierres, c’est pareil ! J’en ai qui attirent la chance, donnent de l’énergie, apportent du bonheur, attirent l’argent… Oui, c’est clairement une superstition, probablement un placebo, et alors ?

Pour que ça soit efficace, me disait-elle, il y a des règles à connaître. Les pierres ont différents pouvoirs. Perso, je considère qu’on est libre de leur en attribuer d’autres tant qu’on est cohérent. Certains ont besoin d’institutionnaliser leur croyance avec des bouquins : plus on est cohérent avec ça, plus cela a de chances de marcher puisque c’est basé sur nos croyances.

Là, je lui demandes des précisions. Tu crois vraiment dans les propriétés scientifiques ? Qu’une pierre rose va t’aider à digérer et qu’un œil de tigre va t’apporter la réussite ? Qu’une aventurine verte a un pouvoir particulier ? Qu’il existe des pierres médicinales, des pierres guérisseuses ?

Non, même pas ! Il est illusoire de vouloir se soigner avec des pierres. Et ce serait du charlatanisme de leur donner des propriétés médicinales. Cependant, lorsque j’ai ma pierre dans mon sac, je me sens mieux pour un entretien d’embauche. Je sais que c’est purement un placebo, certains font des prières, d’autres méditent, moi j’ai simplement un petit caillou fétiche, et je ne fais de mal à personne.

Comme quand on collectionnait les billes à l’école maternelle, on avait nos préférées. Bah il n’y a pas de raison que ça s’arrête quand on est adulte. D’ailleurs, ce n’est pas qu’une histoire de pierres. Certains attribuent les mêmes effets à des fétiches organiques : coquillages, des fossiles, des plantes… Je suis sûr que cela te fait pareil avec ta chemise préférée !

À lire aussi :  Les produits Seb réparables 10 ans : geste citoyen ou greenwashing ?

Une jolie collection, un loisir qui lui fait du bien

Là, je me suis rendu compte que nous sommes remplis de croyances pas toujours rationnelles, de superstitions et que ce n’était pas grave tant que l’on ne tombe pas dans des pratiques dangereuses. Évidemment, il ne faut pas rejeter la médecine traditionnelle et décider de se soigner par les pierres, ni dépenser des fortunes auprès d’un gourou, rejoindre une secte…

Mais de la même façons que je dis et redis que les lampes en cristal de sel ou les lampes en sélénite n’ont pas de propriété magique mais sont simplement des lampes avec une esthétique particulière qui offre une belle lumière orangée et irrégulière, la lithothérapie est peut-être simplement une collection qui fait plaisir et qui donne confiance aux personnes qui en ont besoin.

Jardiner, s’occuper de ses plantes, écouter de la musique, caresser un animal… sont des actions qui ont un effet calmant. Avoir ses pierres auprès de soi, pourquoi pas ?

« Je peux même t’écrire un petit guide de lithothérapie pour choisir ses pierres si ça t’intéresse ».

J’ai dit banco, mais j’ai précisé que j’étais quand même gêné par la terminologie « thérapie », qui laisse entendre que sa collection de cailloux colorés a de réels effets thérapeutiques.

À la limite, pour des angoisses, des insomnies, un manque de confiance en soi, je peux comprendre, mais la lithothérapie pour la grippe ou un cancer, c’est non direct ! Le suffixe -thérapie laisse entendre qu’il s’agit d’une médecine alternative, voire d’une alternative à la médecine, or, ce n’est absolument pas son rôle et cela ne doit jamais le devenir ! L’exercice illégal de la médecine est, à juste titre, un délit.

Alors j’allais ajouter un deuxième titre : la minéralogie-placebo. Cela n’a pas l’air de la déranger que j’appelle son hobby ainsi, alors allons-y !


Mes principes simples de lithothérapie selon A.

Minéralogie-placebo pour les nuls (titre alternatif d’Hannibal)

Définitions : le langage de la minéralogie et de la lithothérapie

Pierre brute

Les pierres brutes ont un aspect… brut : c’est comme un caillou arraché à un rocher.

Selon la pierre, les éclats seront plus ou moins nets. Certains disent qu’elles sont plutôt adaptées à la médication. Perso j’en sais rien. C’est bien en déco ou pour des loisirs créatifs, comme ces quartz roses :

Là, ce sont des pierres de grosse taille (1 kg, vous en avez 5-6), donc plutôt dans une optique déco.

Pierre roulée

Les pierres roulées sont travaillées pour obtenir une forme douce, ovoïde. Elles peuvent être montées en pendentif. Certaines pierres ne sont pas roulées mais taillées, facettées, souvent en pointe de cristal, pour faire ressortir leurs propriétés visuelles.

Certaines sont roulées au tonneau, d’autres sont roulées par chimie. La méthode au tonneau, moins agressive, peut être ensuite complétée par un polissage à la main, de manière à transformer une roche brute en petit objet d’art.

Voici par exemple un assortiment de pierres roulées, c’est bien pour débuter en lithothérapie.

Pierres naturelles, pierres artificielles

Les pierres naturelles sont présentes telles quelles dans la nature, et composés de la roche dont elles sont extraites.

Par opposition, les pierres artificielles sont obtenues par géosynthèse, soit par moulage et agrégations (comme le béton ou les briques d’argile) ou par synthèse (comme certains zircons).

Sans surprise, la lithothérapie préfère les pierres naturelles.

Cristal

Un cristal est un solide sont les atomes sont disposés de façon régulière et homogène, selon un même motif qui se répète dans toute sa structure.

Les cristaux les plus connus sont la neige, le sucre, le sel, les oxydes, les métaux et les gemmes.

Le quartz est un cristal couramment utilisé en lithothérapie.

Les géodes, qui sont des améthystes bien particulières, sont des cristaux. On trouve même des géodes à casser soi-même ! Une jolie idée cadeaux pour initier un enfant à la minéralogie ! (et pour le coup, c’est réellement une science).

Ici, de la fluorite (qui est un cristal) taillée en cristal :

Les cristaux ont souvent une forme caractéristique avec des pointes et des facettes plates : c’est fascinant de penser que la structure géométrique régulière se répète à toutes les échelles, du microscopique au macro ! Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles les pratiquants du Reiki utilisent ces pierres.

Attention : certaines pierres qui ne sont pas des cristaux peuvent être taillées en cristal. Ce ne sont pas des cristaux pour autant !

Gemme

Une gemme n’a pas de définition scientifique. C’est une pierre fine, précieuse ou ornementale, dure et colorée ayant un aspect ornemental.

Pierre précieuse

Seules quatre gemmes méritent cette appellation : diamant, saphir, améthyste, rubis.

Collection de gemmes utiles en lithothérapie placebo
Collection de gemmes, sous forme de pierres roulées. Description ci-contre.

Pierre fine

Ce sont là que l’on trouvera la majorité des pierres en lithothérapie (ou en collection)

Quelques pierres fines classiques (par ligne, de gauche à droite) :

  1. Jaspe – Améthyste – Calcédoine – Lapis lazuli
  2. Malachite – Quartz rose – Obsidienne – Rubis
  3. Agate – Quartz Tourmaline – Cornaline – Pyrite – Sugilite
  4. -Turquoise – Hématite – Chrysocolle – Œil de Tigre

À vous de noter celles que vous préférez 🙂

Pierre organique

Ce sont des gemmes faites de matière organique : l’ambre (sève), le corail (c’est un animal), la nacre (revêtement interne d’un animal), l’ammonite (fossile).

Voici par exemple un collier d’ambre, réputé soulager les douleurs liées aux poussées dentaires des enfants (placebo toujours !).

Les croyances : chakras, purification, rechargements, etc.

Je ne crois pas aux chakras, aux purifications, aux rechargements, et tout le tralala autour du reiki et les cristaux pour le feng-shui et la guérison de maladies.

Évidemment, certaines pierres ont des pouvoirs non visibles. Prends un aimant par exemple : c’est évident qu’on ne voit pas tout. De la même façon qu’on ne voit pas la gravité mais uniquement ses effets.

Mais je pense que ces propriétés sont chimiques et physiques, mais certainement pas aussi « remède de grand mère » que l’on peut lire ici et là (telle pierre contre le mal de gorge). Quant aux notions de rechargements et de purifications, je n’en parle même pas…

C’est trop évolué pour moi. Je reste sur une pratique très basique. Si la pierre me plaît, je l’achète. Et si elle correspond (selon la théorie de lithothérapie) à ce que dont j’ai besoin, tant mieux, sinon c’est pas si grave 🙂

Évidemment, toutes les pratiques « médecines alternatives » peuvent contribuer au placebo, c’est à dire renforcer la croyance personnelle. Dans ce cas que chacun en fasse son affaire personnelle. Mais vouloir institutionnaliser ces pratiques, c’est méconnaître beaucoup de règles de la physique et surtout risquer de tomber dans les arnaques pures et dures !

Où acheter des pierres ? Quelles pierres choisir ?

Si vous voulez commencer votre collection de pierre-placebo de lithothérapie, le plus simple c’est de se procurer d’abord un assortiment.

Mais méfiez-vous des lots de 100 ou 200 pierres en vrac. C’est souvent un moyen pour les vendeurs peu scrupuleux d’écouler leur « gravier », des pierres minuscules souvent décevantes. On trouve aussi beaucoup de doublons et parfois même des fausses pierres (faire passer un bout de verre poli pour un quartz, ça arrive).

Quelles pierres choisir ? J’ai une préférence pour les petits lots de 3. Elles sont toutes douces et agréables au toucher :

Ensuite, vous pourrez acheter des pierres une à une pour compléter votre collection.

Et alors, en apprenant le nom des pierres, leur origine, leur supposée effet, vous pourrez orienter vos préférences et savoir laquelle sera votre porte-bonheur 🙂

Derniers conseils

  • Attention, c’est une collection addictive… Fixez-vous un budget sinon vous aurez envie de tout acheter !
  • Vérifiez bien les tailles des pierres sur les sites. Les photos sont souvent trompeuses.
  • Méfiez-vous des charlatans qui vous diront que telle pierre est utile pour vous protéger des rayonnements de votre compteur Linky 🙂
  • Gardez à l’esprit que ce sont objets de collection ou de décoration, par des objets magiques. Cela tiendra les escrocs au loin et modérera les prix !

Merci A. !

De rien Hannibal !

Et vous, que pensez-vous de ses arguments ? Est-ce un loisir qui ne fait de mal à personne et qui apporte un bien-être de façon moins coûteuse pour la sécu que l’homéopathie ?
Pour ma part, cela m’a permis de m’intéresser à la minéralogie, c’est déjà pas mal !

Vous aimerez aussi...

3 réflexions sur “Lithothérapie, le pouvoir des pierres et la minéralogie-placebo : la conversation qui a tout changé

  • 7 octobre 2019 à 1 h 16 min
    Permalien

    Je pense en effet aussi qu’il y a sûrement un effet placebo quelque part en lithotherapie.
    Par contre l ambre, c’est tout à fait le point qui contredit quelque part l effet placebo sur la réduction de la douleur lors de la poussée de dents chez les enfants.
    En général, je vois beaucoup d enfant en bas âge qui ont un collier d ambre autour du cou et cela calme leur douleurs de gencives alors qu’un enfant de 2-3 ans ne se doute pas que ce collier est là pour cela.
    Donc il n y a pas d effet placebo sur ce minéral vu que l enfant ne sait pas la raison de ce collier.
    Enfin dites moi ce que vous en pensez là dessus. C’est un point qui me laisse dans le flou par rapport aux pouvoirs des pierres.

    Répondre
  • 7 décembre 2019 à 16 h 18 min
    Permalien

    Très intéressant et ça m’a fait rire! 🙂 Merci beaucoup! J’avais fait une recherche sur les lampes de sel…

    Répondre
    • 12 août 2020 à 16 h 13 min
      Permalien

      « …de mal à personne »? J’en doute… Beaucoup de nous sommes attirés par les pierres car elles sont belles mais n’est-ce pas aussi polluant (voire bien plus) que le sel d’himalaya?? Qui va chercher ces pierres ? Dans quelles conditions ?

      Quand aux pouvoirs des pierres… personnellement je ne sais pas si j’y crois mais elles dégagent une énergie (prouvé scientifiquement). Si on part du fait que les énergies ont un effet sur les êtres vivants… alors peut-être…
      Dommage que vous ne croyez pas au reiki, ca force le corps du patient à accélérer sa guérison, c’est très très impressionnant. Je vais trouver des tests à vous faire faire qui vont vous faire poser des questions auxquelles vous ne pourrez pas répondre 🙂
      À bientôt

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.