Frelon asiatique : mieux le connaître pour mieux s’en débarrasser

Nos astuces pour éloigner le frelon asiatique

Ne les dérangez pas.

Les guêpes aiment nicher dans les fissures des murs et des meubles, surtout s’il y a des fleurs à proximité qui les attirent dans votre habitat (voir notre article sur les nids d’abeilles et de guêpes). Tant que vous n’interférez pas avec leurs activités, vous n’aurez aucun problème ! Si vous en voyez une, il est préférable de la laisser tranquille afin qu’elle ne se mette pas en colère contre vous et ne vous attaque pas !

Maintenez une température constante

C’est très important car les guêpes ont besoin d’une température constante pour élever leur couvain.

Est-ce que le frelon asiatique est dangereux pour l’Homme et l’environnement ?

Que devons-nous faire pour nous en protéger ?

Les frelons sont des insectes appartenant à la famille des Vespidae, qui compte plus de 2 500 espèces dans le monde (Wikipedia). La plupart sont solitaires et actifs pendant la journée, mais certaines espèces sont sociales et se retrouvent dans le monde entier en grandes colonies (voir : « Frelons »). Certaines personnes n’ont peut-être jamais vu de frelon asiatique et ne sauraient pas qu’ils existent, si ce n’est pour leurs piqûres douloureuses (souvent mortelles), leur bourdonnement sonore ou leur présence gênante à proximité des maisons, dans les jardins et les espaces verts, dans les parcs, les forêts et autres espaces naturels, ainsi que le long des routes et des voies ferrées près des villes, surtout après les pluies, lorsqu’ils sortent de leur hibernation (Munné et al., 2013).

Les frelons existent depuis au moins la période jurassique (~150 millions d’années) et font partie des plus anciens ordres d’insectes vivants, avec les termites, les fourmis et les guêpes (Dennis, 2011 ; Schiele & Kocher, 2010). Les plus anciens fossiles de vespidés ont été découverts au Crétacé (il y a 145 à 65 millions d’années), mais il existe des preuves de leur existence antérieure au Mésozoïque (il y a 251 à 66 millions d’années) (Chetkova, 2012). Selon une hypothèse, cela s’explique par le fait que les archives fossiles des insectes ont tendance à être biaisées par des facteurs tels que la décomposition et la préservation, qui rendent les spécimens plus anciens plus faciles à trouver que les plus jeunes (Schiele & Kocher, 2010). Mais il existe aussi une autre hypothèse : l’apparition soudaine des frelons dans les archives fossiles pourrait indiquer qu’ils jouaient un rôle majeur dans l’écosystème avant d’être domestiqués par l’homme (Schiele & Kocher, 2010).

En général, les frelons et les guêpes sont bénéfiques pour l’homme.

À lire aussi :  A quoi sert une torche de jardin ?

Où se cachent les nids de frelon asiatique ?

Un environnement riche en miel et des conditions humides constituent des terrains de reproduction de choix pour les frelons asiatiques, qui aiment construire leurs nids près des ruisseaux et des rivières, où ils peuvent trouver de l’eau pour s’abreuver, explique l’entomologiste et responsable de la sécurité publique Steven Ritter, du département d’entomologie et de phytopathologie de l’université du Minnesota, à St Paul (Minnesota).

Le frelon asiatique est l’une des plus grandes guêpes d’Amérique du Nord, avec une envergure pouvant dépasser 10 cm. C’est aussi l’un des insectes les plus agressifs et les plus dangereux d’Amérique du Nord. Plusieurs espèces de frelons sont présentes aux États-Unis ; le frelon asiatique est l’une des plus communes, indique l’entomologiste David Steinberg, qui étudie les frelons à l’université Rutgers de New Brunswick, N. B., en Californie.

Les frelons vivent en colonies et possèdent deux paires d’ailes qui leur permettent de voler et de piquer lorsqu’ils sont attaqués par d’autres animaux, comme des oiseaux ou des personnes. Ils utilisent du venin pour paralyser leurs proies avant de les manger.

Comment tuer les frelons asiatiques ? 4 conseils pour les éliminer

Connaître les signes

La première chose que vous devez savoir est à quel type de frelon asiatique vous avez affaire, car chacun a une apparence et un comportement différents et il est donc nécessaire de pouvoir l’identifier correctement et de le distinguer des autres espèces de guêpes (comme les guêpes jaunes). Le frelon asiatique mesure environ 2 cm de long et pèse environ 100 grammes ; son envergure peut atteindre jusqu’à 5 cm, mais dépasse rarement 3 cm et son abdomen est noir ou brun foncé avec de petites taches jaunes sur le dessus et le dessous, généralement sans rayures ni marques d’aucune sorte sur celui-ci, contrairement à ceux des frelons européens qui sont rayés, bien qu’il existe des variations en fonction des sous-espèces de frelons asiatiques qui peuvent exister dans une région donnée, comme le frelon asiatique à poil doré, dont l’apparence est également très similaire à celle du frelon européen, à l’exception de la coloration de la tête et du thorax, qui est jaune orangé au lieu d’être noire ou brun foncé.

À lire aussi :  Comment choisir sa petite table basse d'extérieur ?

Le frelon asiatique a une durée de vie moyenne de deux ans et peut vivre plusieurs mois après avoir été piqué par ses dards venimeux, il n’est donc pas recommandé de les capturer pour les emporter car ils mourront s’ils sont gardés en captivité trop longtemps, même s’ils ne piquent pas autant les humains que le frelon européen, mais lorsqu’ils sont manipulés, ils sont connus pour réagir violemment envers les personnes qui tentent de les attraper, surtout s’ils se sentent menacés et effrayés, Si l’animal se trouve déjà à l’intérieur d’une maison et qu’il se sent piégé, il peut se montrer très agressif et dangereux. Il est donc préférable d’éviter tout contact avec lui, surtout au printemps et en été, lorsqu’il s’accouple et pond ses œufs, et qu’il est le plus actif la nuit, se nourrissant principalement d’insectes et d’araignées, mais aussi de fruits, de noix et de légumes, et parfois même d’animaux s’il est suffisamment affamé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.