Vie frugale, écologique et économique

8 millions de tonnes de plastique par an dans les océans : n’ajoutez pas votre brosse à dents et vos cotons tiges !

On estime que 8 millions de tonnes de plastique arrivent dans les océans chaque année. 8 millions de tonnes, c’est 8 milliards de kilos de plastique. En adoptant quelques gestes pour réduire ses déchets à la salle de bain, il y a moyen de contribuer un peu moins à ce désastre.

La brosse à dents en plastique, serial killer des océans

L’impact que votre brosse à dents a sur l’environnement est probablement bien supérieur à ce que vous imaginez. Chacune des brosses à dents que vous avez utilisées au cours de votre vie existe encore quelque part sur la planète, sous une forme peu différente du moment où vous l’avez jetée… Si toutefois vous utilisez des brosses en plastique évidemment.

Le plastique est en cause, évidemment. Mais les brosses à dents en plastique, c’est un peu la double peine pour l’environnement car c’est un produit par nature jetable rapidement, donc les fabricants n’ont aucun intérêt à aller chercher des matériaux plastiques moins dangereux.

Les animaux voient les microplastiques comme de la nourriture

Les matériaux synthétiques utilisés pour fabriquer les brosses à dents les empêchent de se décomposer naturellement. Elles relâchent petit à petit leurs particules en miettes, appelées microplastiques. Le plastique ne disparaît jamais !

Les microplastiques sont des petits copeaux de plastique de moins de 5 millimètres, qui sont, de par leur taille, particulièrement dangereux pour la vie marine car les poissons et oiseaux les prennent pour de la nourriture et les ingèrent en quantité. À la limite, si les brosses à dents en plastique restaient sagement au fond de l’océan sans se décomposer, cela serait moins pire…

Les alternatives à la brosse à dents en plastique jetable sont :

  • Les brosses à dents en matières naturelles : bois, bambou, cellulose…
  • Les brosses à dents plastique où l’on ne change que la tête
  • En moindre mesure, les brosses à dents électriques où l’on ne change que la tête (+ elles sont généralement meilleures pour le détartrage, mais les composants électroniques et la batterie sont évidemment moins écolo que du bois).

L’important est de trouver la solution qui nous convient le mieux.

Direction par exemple la marque Ouboud, qui met en avant la version écolo des pailles en bambou, brosses à dents, disques démaquillants, coton-tiges, le tout dans des emballages recyclables évidemment… parlons-en justement des coton-tiges !

Les coton-tiges : le bambou, l’alternative naturelle au plastique

Même principe pour les coton-tiges ! La commercialisation des cotons-tige en matière plastique est d’ailleurs interdite depuis le 1er janvier 2020. Par quoi les remplacer ? Finalement, c’est un peu comme les sacs en plastique au supermarché que les plus anciens d’entre nous se voyaient distribuer par poignées entières par la personne de la caisse : on s’en passe bien 🙂

Comme les brosses à dents en plastique, les cotons-tiges adoptent de nouvelles matières, notamment le bambou, qui présente l’avantage de pousser très facilement et d’être biodégradable.

Les boutiques zéro déchet proposent ainsi des coton-tiges biodégradables en bambou, qui, en plus d’être respectueux de l’environnement, sont aussi respectueux de vos oreilles puisqu’ils sont plus doux que ceux que vous achèteriez au supermarché, avec une texture torsadée qui fait du curage de cérumen un vrai moment de plaisir (si, si !). Rigides, doux, solides et pas chers, ils ont tout ce qu’il faut pour nous faire oublier avec plaisir leur ancêtres destructeurs des océans.

Ici aussi, il ne s’agit pas que cela devienne une contrainte ou pèse dans le budget… Simplement de trouver les alternatives qui nous conviennent le mieux, comme dans tout premier pas en zéro déchet !

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *