Pièces et billets en euros

Pour une vie frugale : 4 dépenses à bannir et 4 dépenses à éviter

Si vous voulez une vie frugale, épanouie et riche, vous devez dépenser votre argent de façon intelligente et raisonnée.

Et pour cela, il y a des types de dépenses à bannir à tout jamais et d’autres à éviter autant que possible.

Comptez à combien vous en êtes et indiquez-le moi en commentaire, ça m’intéresse !

Ne dépensez plus jamais dans :

1. Les frais bancaires

Sauf cas très particuliers, vous pouvez et vous devez avoir de frais bancaires de 0.

Les frais de tenue de compte et de carte bancaire, y compris haut de gamme, sont nuls dans les banques en ligne.

Côté placements, les frais d’entrée (appelés droits d’entrée pour leur donner un air officiel et obligatoire) qui ne servent qu’à rémunérer le conseiller sont également à 0 sur les assurance-vie en ligne.

Les banques en ligne sont des filiales de grands groupes bancaires (Fortuneo = Credit Mutuel Arkea, Boursorama = Société Générale, Hello = BNP Paribas…) et leur sécurité est similaire à une banque « en dur ». Leur fiabilité est bien meilleure et certaines opèrent depuis 20 ans. Qu’attendez-vous ? Vous pouvez être multibancarisé et commencer par un simple compte courant, puis basculer petit à petit vos revenus et prélèvements avant de sauter le pas si cela vous rassure.

Une chose est certaine : une fois que l’on a goûté à la banque en ligne, on ne fait pas demi-tour !

2. Les frais de découvert, les crédits à la consommation

Ce sont des frais que vous ne devez jamais payer. Contrairement aux frais bancaires, il ne s’agit pas ici de faire jouer la concurrence mais de faire disparaître le découvert, ou de se passer de crédits.

Être à découvert n’est pas normal : vous ne devriez jamais l’être. Certaines personnes en font un complément en fin de mois, et « roulent » ainsi un découvert de mois en mois, accumulant les frais et en les reportant sans cesse à plus tard. Une vie frugale et simple, c’est aussi ne rien devoir à personne.

Pour échapper au découvert, tenez un budget, restreignez-vous, vivez plus simplement, faites-vous accompagner, trouvez des revenus complémentaires… c’est possiblement difficile, mais le jeu en vaut vraiment la peine.

C’est la même chose pour les crédits à la consommation : si vous ne pouvez pas l’achetez, trouvez une alternative et passez-vous en.

3. Les jeux de hasard

Jeux à gratter, casino, loto, courses du PMU… Vous le savez, vous êtes statistiquement perdant. Certes, vous achetez une part de rêve, mais il y a des amusements plus sains.

Deux soucis avec les jeux de hasard :

  • vous banalisez le fait de perdre de l’argent dans des futilités. Vous êtes tellement habitué à perdre 2 euros en quelques secondes que vous vous ferez d’autres dépenses compulsives sans être gêné
  • vous risquez de développer une addiction au jeu, et de vous imaginer qu’espérer gagner au keno c’est un moyen d’améliorer votre vie (attendre le « coup de baguette magique » qui règle tous les problèmes d’un coup…il n’existe pas !)

4. Jeter de la nourriture

Certes, ce n’est pas une dépense directe. On n’achète pas de la nourriture spécifiquement pour la jeter. C’est néanmoins une action simple que vous pouvez faire pour éviter de perdre de l’argent. Vous n’avez aucune raison de jeter de la nourriture. Les restes de repas ? Il se mangent au repas suivant. L’expression « apprenez à cuisiner les restes » me gêne un peu d’ailleurs, car elle part du principe que c’est quelque chose de compliqué. Vous n’allez pas mourir parce que vous mangez deux fois la même chose !

Enfin, reste les fruits qui ont muré trop vite, les machins moisis oubliés au frigo… Là c’est un peu plus pardonnable, mais cela reste évitable avec une bonne organisation. Même si nul n’est parfait, vous pouvez faire votre possible pour éviter ces situations !

En évitant ces 4 dépenses, vous aurez déjà une vie plus riche.

Évitez au maximum :

5. Les assurances

Nous sommes trop assurés. Garanties, surgaranties redondantes avec l’assurance habitation ou les garanties offertes lorsque vous payez avec votre Visa Premier ou Mastercard (gratuite en banque en ligne). Prévoyance… De quoi avez-vous vraiment besoin ?

Faites le tri pour savoir :

  • Combien vous payez pour tout ceci
  • S’il y a des redondances. Bien souvent, les assurances ne se cumulent pas. Vous payez réellement deux fois pour la même chose…

Refusez systématiquement les extensions de garantie, malgré l’insistance des vendeurs. Elles sont la plupart du temps totalement inutiles, et les associations de consommateurs dénoncent régulièrement les abus, quand il ne s’agit pas d’arnaque pure !

6. Les mutuelles

Là, c’est plus controversé. Personnellement, je trouve que la sécurité sociale devrait couvrir tous les frais de santé et que les mutuelles devraient être interdites. La mutualisation est la garantie du bon fonctionnement du système… mais bon, l’histoire prend une autre tournure avec l’obligation pour les entreprises de proposer une mutuelle aux salariés.

Ce que vous pouvez faire En revanche, c’est éviter les mutuelles (ou les formules au sein d’une même mutuelle) qui remboursent tout et n’importe quoi : concentrez-vous sur les gros risques.
Il faut bien comprendre que le service rendu par la mutuelle est de lisser vos dépenses dans le temps, mais qu’elle facture un coût pour ce service.

Si vous avez assez d’épargne pour payer les petites dépenses, vous n’avez pas à payer pour les linéariser tout au long de l’année si vous savez épargner ou tenir un budget.

En revanche, vous pouvez avoir une mutuelle pour les gros accidents non couverts par la sécu, ou pour les options « confort » en hospitalisation (qui sont les points sur lesquels la sécu pêche un peu).

Quid des lunettes ? Faut-il prendre une option spécifique ? Si vous faites attention à votre paire, vous pouvez dépenser 500 € une fois tous les deux ans (20 euros par mois) plutôt que 30 euros par mois. Cela fait mal quand ça sort, mais payez le prix complet de vos lunettes est souvent plus rentable. En plus, cela vous force à prendre soin de vos lunettes et évite l’inflation générale des prix (calés sur les remboursements des mutuelles, un peu comme les restos qui se calent sur les tickets-restaurant des entreprises alentour).

7. Manger dehors de façon systématique

Là, je ne vous dis pas d’aller d’arrêter au resto !

Un resto c’est pratique, mais c’est bien plus cher que faire à manger à la maison, je ne vous apprends rien.

Mais pour en profiter en toute conscience, faites en un vrai bon moment de partage, et pas un plan B parce que vous avez été peu prévoyant dans votre organisation de frigo (ou que vous ne voulez pas faire à manger ce soir).

8. Vous faire livrer de la nourriture

Là aussi je m’attends à des avis divergents… Oui, vous aimez peut-être regarder votre série préférée enroulé dans un plaid en mangant des sushis ou des burgers livrés à votre porte…

Mais les Deliveroo, Uber… tous ces services vous font payer cher quelque chose que vous pouvez faire vous-même, sans exploiter un étudiant qui rate une occasion de réviser ou de s’amuser, et en profitant mieux de votre temps. Apprenez à faire la cuisine, cela ne prend vraiment pas beaucoup de temps… Vous n’avez pas à vous faire des sushis tous les soirs.

En vous faisant livrer, vous transformer le resto en commodité, et banalisez le fait de manger à l’extérieur.

Vivez en dessous de vos moyens !

Vous retrouvez-vous dans ces grands principes ? Tous ? La moitié ? 7/8 ? J’attends vos avis en commentaire !

Avez-vous des impératifs sur lesquels il ne faut jamais dépenser ? Et de dépenses à éviter autant que possible ?

Pour vivre frugalement, je pense qu’il faut vivre en dessous de ses moyens : de dépenser systématiquement moins que ce qu’on gagne, et avoir une épargne abondante.
C’est la seule garantie de liberté de choix et de tranquillité d’esprit.

L’idée générale est qu’il vaut mieux trop épargner et piocher dans l’épargne en cas de besoin, qu’épargner pas assez et souscrire à un crédit en cas de besoin !

Pour cela, il faut savoir se contrôler, ne pas faire des achats compulsifs, et avoir une bonne vision de ses comptes.

Qu’en pensez-vous ?

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *