Vie frugale, Ă©cologique et Ă©conomique

Je cultive des pleurotes dans ma cuisine : les photos jour par jour !

Je cultive des pleurotes dans ma cuisine : les photos jour par jour !

Article mis à jour le

Profitant d’une promo dans un supermarchĂ©, j’ai dĂ©cidĂ© de tester la boĂźte Ă  champignons, dont j’avais dĂ©jĂ  parlĂ© dans un article sur le recyclage du marc de cafĂ©.

La BoĂźte Ă  Champignons est la principale entreprise sur le crĂ©neau des champignons Ă  faire pousser soi-mĂȘme (on trouve aussi prĂȘt Ă  pousser, plus gĂ©nĂ©raliste, et moins axĂ© ESS que la boĂźte Ă  champignons). J’ai trouvĂ© leur boĂźte dans un supermarchĂ©, ils sont distribuĂ©s dans les boutiques bio, chez Nature et DĂ©couvertes et sur leur propre site web.

Kit Champignons - PrĂȘt Ă  Cultiver - Pleurotes Gris - Small (Gris...
51 Avis
Kit Champignons - PrĂȘt Ă  Cultiver - Pleurotes Gris - Small (Gris...
  • Facile : Pousse en 15 jours dans votre cuisine trĂšs facilement
  • Ecologique : Le cadeau Ă©cologique par dĂ©finition. Faites pousser vos champignons sur du marc de cafĂ© recyclĂ©.
  • FabriquĂ© en France : Notre produit est 100% fabriquĂ© en France Ă  base de marc de cafĂ© recyclĂ© de l'Ăźle de France
  • Naturel : Le marc de cafĂ© donne un goĂ»t, une texture unique Ă  vos pleurotes. Nous garantissons vos kits sans pesticides ni conservateurs tout est fait Ă  la main.
  • Une expĂ©rience Ă  partager : Regardez vos champignons pousser sous vos yeux. Petits et grands n'en reviendront pas !

Jour 1 : Unboxing de la boĂźte Ă  champignons

Toutes les boĂźtes fonctionnent grosso modo sur le mĂȘme principe :

  • un carton
  • un sachet intĂ©rieur contenant un substrat Ă  base de marc de cafĂ© et de cĂ©rĂ©ales colonisĂ© par un mycĂ©lium de champignons (dans mon cas, des pleurotes)
  • Ă©ventuellement quelques accessoires plus ou moins gadget (vaporisateur, couteau, rĂšgle pour mesurer les pieds)

Dans mon cas, c’est le strict minimum : carton qui contient la notice, sac et vaporisateur. Pour 6 euros en promo, je ne vais pas me plaindre 🙂

Certaines boĂźtes se prĂ©sentent aussi sous la forme d’un seau (j’en ai vu pour des champignons de Paris). D’autres ont un sursac qu’il faut humidifier et laisser une nuit au frigo avant usage.

Cultiver sa boĂźte Ă  champignons : mode d’emploi

Le mycĂ©lium doit ĂȘtre conservĂ© au frais. Mauvais point, mon supermarchĂ© le conservait Ă  tempĂ©rature ambiante. J’ignore Ă  quel point cela joue sur le rĂ©sultat, j’imagine que c’est pour conserver l’humiditĂ© du sachet.

Je lis sur le site de la boßte à champignons : « Le mycélium est un produit fragile : à conserver au frais dÚs réception et à utiliser dans la semaine. « 

Ouille…

Bon. Niveau date, je suis bon. Niveau tempĂ©rature, sans doute moins. J’ai placĂ© la boĂźte au frais une nuit avant de commencer l’expĂ©rience. J’espĂšre que cela suffira et que le mycelium n’est pas mort…

Ensuite, il faut tout ouvrir le devant du carton et percer le sac intĂ©rieur avec un couteau propre (pour ne pas contaminer le substrat avec des bactĂ©ries qui viendraient Ă©tablir une colonie !). J’ai fait une grosse croix. Quelques morceaux de substrat sont tombĂ©s, j’ai placĂ© l’ensemble sur un plat pour pouvoir le dĂ©placer et prendre des photos.

On sent immĂ©diatement l’odeur du champignon et du cafĂ©, c’est assez amusant !

Pendant les 14 jours qui suivent, il faudra s’adonner Ă  un petit rituel quotidien : vider l’intĂ©gralitĂ© du pulvĂ©risateur une fois par jour sur l’ouverture. Je vais espacer mes pulvĂ©risations pour que cela ressemble Ă  un milieu humide en permanence et non Ă  une averse quotidienne. J’ai quelques doutes sur l’Ă©tat du carton aprĂšs deux semaines de pulvĂ©risations, mais on verra bien…

Une fois que le travail est fait, il ne reste plus qu’Ă  attendre… C’est l’occasion de se renseigner un peu sur l’entreprise !

(et de dĂ©couvrir Ă  cette occasion que je n’ai pas suivi la mĂ©thode optimale, je n’ai pas plongĂ© le sachet dans l’eau avant de commencer, ni crĂ©e un choc thermique vraiment important… grrr… mais on verra bien, je reste confiant !)

Qui est La BoĂźte Ă  Champignons ?

À l’origine, en 2009, il y a CĂ©dric PĂ©chard qui rĂ©alisait des missions en Afrique aux cĂŽtĂ©s d’ingĂ©nieurs asiatiques, sur les questions de l’alimentation des villes, de la survie de l’agriculture paysanne durable, et de l’insertion de personnes fragiles. L’idĂ©e gĂ©nĂ©rale Ă©tait de connecter plusieurs systĂšmes agricoles qui valorisent en cascade les sous-produits des uns en ressources pour les autres. Une sorte de permaculture Ă©conomique.

Entre 2011 et 2013, l’entreprise trouve sa structure mais toujours dans la mĂȘme direction : croiser l’Ă©conomie et le social, toujours dans la logique du recyclage de dĂ©chets pour la culture alimentaire, et principalement les dĂ©chets organiques (marc de cafĂ©, dĂ©chets de cantine…) pour la production de champignons.

En 2014, ils ont construit une cave à champignons dans le marché de Rungis !

Aujourd’hui, la BoĂźte Ă  Champignons est une entreprises de l’ESS (Économie sociale et solidaire)… et circulaire :

  • recyclage du marc de cafĂ©
  • emploi de personnes en insertion professionnelle
  • proximitĂ© (tout est fabriquĂ© en Île-de-France)
  • recyclage des substrats utilisĂ©s chez les maraĂźchers pour la fertilisation

L’entreprise ne fait pas que distribuer des boĂźtes Ă  champignons Ă  crĂ©er dans la cuisine : ils recyclent 5 tonnes de marc de cafĂ© par semaine pour cultiver des pleurotes Monte Cristo… et des bonnes ! Leur production a Ă©tĂ© distinguĂ©e par le CollĂšge Culinaire de France et est utilisĂ©e dans les menus des grands chefs parisiens.

Il y a donc deux entreprises aujourd’hui : UpCycle pour le conseil en agriculture urbaine, et la BoĂźte Ă  Champignons pour le grand public.

AprĂšs ces petites recherches, alors que j’Ă©tais au dĂ©but dubitatif voire mĂ©fiant face au concept, je suis dĂ©sormais agrĂ©ablement surpris. J’apprĂ©cie beaucoup le cĂŽtĂ© ESS de l’entreprise et son envergure qui va bien au-delĂ  de la simple boĂźte Ă  champis : c’est tout sauf une start-up sans lendemain qui surfe sur la tendance foodtech !

Oups, j’ai commencĂ© sans lire les conseils de culture sur le site

Le site web www.laboiteachampignons.com rappelle le mode d’emploi en vidĂ©o (les instructions sur la boĂźte sont succinctes, certains sont peut-ĂȘtre plus en confiance avec une vidĂ©o), des conseils de culture, des recettes…

J’ai notamment appris dans la FAQ qu’il fallait crĂ©er un choc thermique pour obtenir une deuxiĂšme rĂ©colte (et possiblement une troisiĂšme) : passer la boĂźte une nuit au frigo avant de la remettre Ă  tempĂ©rature ambiante. Un moyen de la rebooter en quelque sorte !

J’ai aussi dĂ©couvert que la boĂźte se conservait vraiment au frigo, et que certains modĂšle nĂ©cessitaient une manip particuliĂšre pour dĂ©marrer. L’idĂ©e est de rĂ©pliquer les conditions d’un sous-bois en automne, comme le disent Arnaud et GrĂ©goire dans les vidĂ©os de tuto.

Comment cultiver votre BoĂźte Ă  Champignons

J’ai l’impression que j’ai une version « sans le sursac », et je ne peux pas faire le choc thermique comme indiquĂ© dans les vidĂ©os. Cela ne me semble pas trĂšs grave, j’imagine que les champignons sont experts en pousse « à l’arrache ». DĂ©jĂ  que mon supermarchĂ© ne conservait pas les boĂźtes au frais… On verra ! Je vais arroser gĂ©nĂ©reusement pour compenser et croiser les doigts.

Il n’y a plus qu’Ă  attendre !

Ma boĂźte est dĂ©sormais « lancĂ©e ». La promesse est d’obtenir des pleurotes d’ici 14 jours 🙂

Jour 2 : Pas grand chose…

Pas grand chose pour l’instant, je continue de diffuser l’intĂ©gralitĂ© du diffuseur tout au long de la journĂ©e (et mine de rien, ça en fait de l’eau !). Le carton et le plastique retiennent bien l’eau. Les champis ont-il dĂ©jĂ  senti quelque chose ? À suivre 🙂

Puisqu’il ne se passe rien encore, je vous partage mes quelques interrogations :

  • malgrĂ© les deux entorses Ă  la FAQ, le mycĂ©lium va-t-il se dĂ©velopper ?
  • combien de pieds vais-je avoir ?
  • seront-ils beau et vigoureux ou rabougris et chĂ©tifs ?
  • est-ce que cela me reviendra moins cher que des champignons achetĂ©s au marchĂ© ?

Et quelques craintes, que je sais infondĂ©es mais que l’on ne peut s’empĂȘcher d’avoir quand on touche des champignons :

  • est-ce que ça va contaminer ma cuisine ?
  • le carton va-t-il moisir ? vais-je avoir du moisi partout ?

Vous avez remarquĂ© que par prĂ©caution, j’ai Ă©loignĂ© la boĂźte des poutres et je l’ai placĂ©e sur un plat 🙂

Jour 3 : on y croit ou pas ?

Jour 4 : je commence vraiment à me dire que les boßtes du Monoprix sont frelatées

Jour 5 : premiers espoirs ?

Bon, le cinquiĂšme jour on est normalement Ă  un tiers de l’expĂ©rience. Je ne dis pas que la croissance des champignons est linĂ©aire, mais je m’attendais au moins Ă  voir un petit quelque chose sortir. LĂ  oĂč j’ai un tout petit peu d’espoir, c’est que le substrat commence lĂ©gĂšrement Ă  se colorer en blanc.

Bon, en rĂ©alitĂ©, c’est peut-ĂȘtre juste le moisi qui a trouvĂ© un terrain plus propice… Mais normalement, les pleurotes devraient aussi sentir que c’est le moment… Non ?

Jour 6 : toc-toc… oui, il y a quelque chose

Jour 7 : comme un Alien qui sort du trou

Jour 8 : une allure de polype

Jour 9 : on dirait une anémone

Jour 10 : une fois démarré, ça pousse vite !

Bon, je crois que c’est vraiment parti. Il y a une dizaines de pieds Ă  cet emplacement, mais aussi quelque chose qui pousse dans la fente en haut. C’est prometteur !

N’oubliez pas que si vous voulez la mĂȘme chose chez vous, il suffit de commander ici par exemple :

Kit Champignons - PrĂȘt Ă  Cultiver - Pleurotes Gris - Small (Gris...
51 Avis
Kit Champignons - PrĂȘt Ă  Cultiver - Pleurotes Gris - Small (Gris...
  • Facile : Pousse en 15 jours dans votre cuisine trĂšs facilement
  • Ecologique : Le cadeau Ă©cologique par dĂ©finition. Faites pousser vos champignons sur du marc de cafĂ© recyclĂ©.
  • FabriquĂ© en France : Notre produit est 100% fabriquĂ© en France Ă  base de marc de cafĂ© recyclĂ© de l'Ăźle de France
  • Naturel : Le marc de cafĂ© donne un goĂ»t, une texture unique Ă  vos pleurotes. Nous garantissons vos kits sans pesticides ni conservateurs tout est fait Ă  la main.
  • Une expĂ©rience Ă  partager : Regardez vos champignons pousser sous vos yeux. Petits et grands n'en reviendront pas !

Jour 11 : les chapeaux des pleurotes se colorent

 

Jour 12 : ça pousse… mais lentement

Jour 13 : les champignons grandissent Ă  vue d’oeil entre le matin et le soir !

Jour 14 : les chapeaux se craquĂšlent… ils sont secs

Au jour 14 nous avons dû faire un choix. Les champignons ne grossissaient plus, les chapeaux peinaient à prendre la forme concave en « parasol » et surtout, les bords commençaient à se craqueler.

C’Ă©tait l’absence de choc thermique au dĂ©but qui a pĂ©nalisĂ© leur croissance, mais c’Ă©tait aussi le dĂ©but d’une vague de chaleur qui rendait impossible la crĂ©ation d’une atmosphĂšre de sous-bois d’automne. Nous avons donc dĂ©cidĂ© de leur laisser une journĂ©e supplĂ©mentaire et de les rĂ©colter le lendemain.

Jour 15 : nous décidons de récolter les pleurotes

Comme annoncĂ© hier, nous dĂ©cidons aujourd’hui de couper et dĂ©guster ce « bouquet » de pleurotes. 54 grammes, la rĂ©colte n’est pas terrible, et on est loin de ce qu’annonce la boĂźte (accompagnement d’un repas pour deux personnes). En revanche, grosse bonne surprise sur le goĂ»t : on sent vraiment le goĂ»t d’un bon champignon fraĂźchement cueilli, et rien que pour ça, on est content d’avoir arrosĂ© chaque jour sa boĂźte !

Nous allons bien sĂ»r essayer de faire une deuxiĂšme rĂ©colte, voire une troisiĂšme. Ce n’est pas gagnĂ© compte tenu de la vague de chaleur mais cette fois nous allons crĂ©er le choc thermique nĂ©cessaire au redĂ©marrage !

Ma conclusion

Que penser de cette expérience ?

C’Ă©tait vraiment intĂ©ressant, mais je ne suis pas certain que cela en vaille le coup pour la consommation personnelle. J’ignore si c’est Ă  cause du mauvais conditionnement en magasin (la honte Monoprix !) ou du mauvais dĂ©marrage, mais les rĂ©sultats ont Ă©tĂ© assez faibles.

Cependant, je trouve qu’il faut essayer au moins pour l’expĂ©rience !

Vous pouvez acheter la boĂźte Ă  champignons (mon modĂšle) ou d’autres boĂźtes du mĂȘme type sur le site des producteurs mais aussi sur Amazon.

Je n’ai testĂ© que la boĂźte Ă  champignons et j’apprĂ©cie leur engagement « dĂ©veloppement durable », tant sur le point de vue environnemental que social. Je ne me prononce pas sur les autres marques.

Vous aimerez aussi...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *