Les serpents venimeux en france, comment les reconnaitre lors de vos randonnés

En France, les serpents sont souvent mal aimés et peuvent susciter la peur chez certaines personnes. Pourtant, ces animaux fascinants jouent un rôle essentiel dans la régulation des populations de rongeurs et d’insectes nuisibles. Lors de vos randonnées, il est important de savoir reconnaître les espèces venimeuses pour éviter les morsures. Dans cet article, nous vous donnerons des conseils pour identifier ces serpents et vous indiquerons les premiers secours à prodiguer en cas de morsure.

Les différentes espèces de serpents en France

La France abrite un peu plus d’une dizaine d’espèces de serpents, dont seulement trois sont venimeuses : la vipère aspic, la vipère péliade et la vipère de Seoane. Ces serpents appartiennent à la famille des Viperidae, tandis que les autres espèces françaises font partie de la famille des Colubridae, comme les couleuvres.

Vipère aspic (Vipera aspis)

Parmi les espèces venimeuses françaises, la vipère aspic est la plus répandue. Elle se distingue par sa taille moyenne (60 à 80 cm) et son corps trapu. Sa tête est large et triangulaire, et ses écailles sont carénées, c’est-à-dire qu’elles sont surmontées d’une petite pointe. La couleur de la vipère aspic varie du gris au brun, avec un motif de zigzags sombres sur le dos. Cette espèce vit principalement dans les zones boisées et les prairies, du niveau de la mer jusqu’à 2 000 m d’altitude.

Vipère péliade (Vipera berus)

La vipère péliade est un peu plus petite que la vipère aspic (50 à 70 cm) et présente des écailles moins carénées. Sa coloration varie du gris au brun foncé, avec un motif de zigzags similaires à ceux de la vipère aspic. On peut la rencontrer dans des habitats variés, allant des tourbières aux forêts en passant par les prairies et les milieux rocheux. Elle est présente dans une grande partie de l’Europe, y compris en France, où elle est toutefois moins répandue que la vipère aspic.

Vipère de Seoane (Vipera seoanei)

La vipère de Seoane est une espèce très localisée en France : elle ne se trouve que dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle ressemble beaucoup à la vipère aspic, avec un corps trapu et des écailles carénées. Sa coloration va du brun au gris avec un motif de zigzags. Elle se rencontre dans les milieux montagnards et les landes.

Comment reconnaître un serpent venimeux lors de vos randonnées

Lorsque vous tombez sur un serpent lors d’une randonnée, il est important de savoir identifier rapidement s’il s’agit d’une espèce venimeuse ou non. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette tâche :

  • Observez la forme de la tête : les vipères ont une tête triangulaire et large, tandis que les couleuvres ont une tête plus fine et allongée.
  • Regardez les écailles : les vipères ont des écailles carénées, c’est-à-dire qu’elles sont surmontées d’une petite pointe. Les couleuvres ont des écailles lisses ou faiblement carénées.
  • Examinez la coloration et le motif : les vipères françaises ont généralement un motif de zigzags sur le dos, tandis que les couleuvres présentent des motifs plus variés, comme des bandes ou des taches.

Il est essentiel de ne pas toucher un serpent, même s’il semble inoffensif, car une morsure peut toujours survenir. Gardez vos distances et laissez l’animal tranquille.

Que faire en cas de morsure de serpent venimeux

En France, les morsures de serpents venimeux sont relativement rares et entraînent rarement des complications graves. Toutefois, il est important de connaître les premiers secours à prodiguer en cas de morsure.

  1. Éloignez-vous du serpent pour éviter une nouvelle morsure.
  2. Immobilisez la victime et la partie du corps mordue (généralement un bras ou une jambe) pour limiter la diffusion du venin.
  3. Enlevez les bijoux et les vêtements serrés autour de la zone mordue.
  4. Appelez les secours (le 15 en France) et suivez leurs instructions.
  5. Conservez la victime au repos, idéalement en position allongée, en attendant l’arrivée des secours.

Ne pas :

  • Tenter de sucer le venin : cela ne sert à rien et peut exposer la personne qui tente cette manœuvre à des complications.
  • Faire un garrot : cela peut entraîner la nécrose des tissus et aggraver les lésions.
  • Appliquer de la glace sur la morsure : cela peut provoquer des lésions cutanées supplémentaires.

Comment prévenir les morsures de serpents lors de vos randonnées

Pour minimiser les risques de morsures de serpents lors de vos randonnées, suivez ces quelques conseils :

  • Portez des chaussures montantes et des pantalons longs pour protéger vos jambes.
  • Évitez de mettre vos mains dans les tas de pierres, les buissons ou les hautes herbes sans pouvoir voir ce qui s’y cache.
  • Utilisez un bâton de randonnée pour sonder le sol devant vous et déloger d’éventuels serpents présents sur votre chemin.

Enfin, rappelez-vous que les serpents ne sont pas naturellement agressifs et ne mordent généralement que lorsqu’ils se sentent menacés. Respectez ces animaux fascinants et leur habitat, et les risques de morsure seront grandement réduits.

Les autres espèces de serpents non venimeux en France

Bien que les vipères soient les seules espèces venimeuses en France, il est utile de connaître certaines des autres espèces de serpents que vous pourriez rencontrer lors de vos randonnées. Les espèces non venimeuses appartiennent à la famille des Colubridae et sont généralement plus inoffensives pour l’homme.

Couleuvre à collier (Natrix natrix)

La couleuvre à collier est une espèce très répandue en France. Elle se caractérise par sa taille moyenne (jusqu’à 1,5 mètre) et sa livrée verte, brune ou grise. Elle doit son nom au collier blanc ou jaunâtre qu’elle porte autour du cou. Cette espèce vit principalement près des points d’eau, comme les rivières, les lacs ou les marais, et se nourrit de petits animaux aquatiques.

Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus)

La couleuvre de Montpellier est la plus grande couleuvre d’Europe, pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres de long. Elle présente une coloration allant du gris au vert olive, avec des écailles légèrement carénées. Cette espèce, plutôt territoriale, vit dans les régions méditerranéennes et se nourrit principalement de lézards, d’oiseaux et de petits mammifères.

Couleuvre viperine (Natrix maura)

La couleuvre viperine est une espèce qui peut être confondue avec une vipère en raison de sa coloration brunâtre et de son motif de zigzags sur le dos. Toutefois, elle se distingue par sa tête fine et allongée, ainsi que par ses écailles lisses. Cette espèce vit près des points d’eau et se nourrit de poissons et d’amphibiens.

Les risques et les conséquences des morsures de serpents venimeux en France

Si les morsures de serpents venimeux en France sont assez rares, elles peuvent néanmoins provoquer des réactions locales et des symptômes généraux qui nécessitent une prise en charge médicale.

Parmi les réactions locales, on peut citer la douleur, le gonflement et l’inflammation autour de la zone mordue. Les crochets venimeux des vipères peuvent également provoquer des saignements au niveau de la morsure.

Les symptômes généraux peuvent varier en fonction de l’espèce de serpent et de la quantité de venin injectée. Ils peuvent inclure des maux de tête, des nausées, des vomissements, des vertiges et de la fatigue. Dans certains cas, la morsure d’un serpent venimeux peut entraîner un choc anaphylactique, une réaction allergique grave qui peut être fatale si elle n’est pas traitée rapidement.

Malgré ces risques, il est important de rappeler que les serpents venimeux en France sont généralement peu agressifs et ne mordent que s’ils se sentent menacés. En prenant les précautions nécessaires lors de vos randonnées et en respectant ces animaux et leur habitat, vous réduirez considérablement les risques de morsures.

Pas de panique !

Les serpents venimeux en France sont relativement peu nombreux, mais leur présence dans certaines régions du pays nécessite une certaine vigilance lors de vos randonnées. Apprenez à reconnaître les différentes espèces de serpents, aussi bien venimeux que non venimeux, afin de pouvoir réagir en cas de rencontre fortuite avec l’un d’entre eux. Si vous êtes mordu par un serpent venimeux, il est important de connaître les premiers secours à prodiguer et de consulter rapidement un médecin pour une prise en charge adéquate.

N’oubliez pas que les serpents jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de notre écosystème. Apprenez à les respecter et à cohabiter avec eux lors de vos randonnées, afin de préserver la biodiversité et de profiter pleinement de la beauté de la nature.

Publications similaires