Boire un café après le repas : une mauvaise idée ?

Imaginez cette scène : vous avez terminé votre déjeuner et une petite somnolence commence à vous envahir. Que faites-vous ? Beaucoup d’entre nous se tournent instinctivement vers une tasse de café pour retrouver un coup de boost en milieu de journée. Mais détrompez-vous, cette habitude peut avoir des effets délétères sur votre santé ! Attention, le café post-déjeuner est un faux-ami !

Les bienfaits du café sont bien connus : amélioration des capacités cognitives, digestion facilitée, action anti-inflammatoire, et bien plus encore. Cependant, les spécialistes nous mettent en garde contre une consommation excessive de café, surtout pour les accros qui multiplient les tasses tout au long de la journée. En effet, les avantages du café peuvent se transformer en inconvénients après une consommation excessive, perturbant ainsi la digestion et même le sommeil !

Pas après le déjeuner

Les scientifiques recommandent d’éviter de boire du café après le déjeuner afin de ne pas perturber votre cycle de sommeil. Les effets du café peuvent se faire sentir sur le long terme, perturbant ainsi votre rythme circadien si vous consommez une tasse de café riche en caféine entre 13h et 16h. Selon le Pr Jean Costentin, membre des Académies de médecine et de pharmacie, une dose de caféine de 150 mg, prise une demi-heure avant le coucher, allonge considérablement la période d’endormissement, réduit la durée du sommeil et affecte l’architecture du sommeil en réduisant le temps consacré aux stades les plus profonds et réparateurs. Vous ne voulez pas sacrifier un sommeil réparateur, n’est-ce pas ?

Mais le café n’est pas le seul coupable. Il existe d’autres boissons contenant de la caféine, telles que le thé (la théine n’est autre que de la caféine), les sodas et les boissons énergisantes. Il est important de se méfier de toutes ces sources discrètes de caféine qui peuvent également perturber votre sommeil et votre digestion.

Café ou thé, et de absorption du fer : que faut-il en penser ?

Plusieurs études ont été menées pour démêler ce mystère. Selon une recherche publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, la consommation de café pourrait effectivement interférer avec l’absorption du fer non héminique, qui provient principalement des sources végétales. Le café contient des composés appelés polyphénols, qui peuvent se lier au fer et former des complexes insolubles, rendant ainsi le fer moins biodisponible pour l’organisme. Cependant, il convient de noter que cette interaction se produit principalement avec le fer provenant des aliments, et non avec le fer contenu dans les compléments alimentaires.

D’autres études ont également été réalisées pour explorer cet aspect. Par exemple, une recherche publiée dans le Journal of Nutrition a montré que l’ajout de café à un repas végétarien réduisait l’absorption du fer non héminique d’environ 39 %. Cependant, il est important de souligner que l’effet inhibiteur du café sur l’absorption du fer peut être atténué par la consommation simultanée d’aliments riches en vitamine C, tels que les agrumes, les poivrons ou les fraises. La vitamine C facilite en effet l’absorption du fer non héminique, compensant ainsi partiellement l’effet du café.

Maintenant, ne tirons pas de conclusions hâtives ! Il convient de prendre en compte d’autres éléments. Par exemple, une étude publiée dans European Journal of Clinical Nutrition a indiqué que la consommation modérée de café n’avait pas d’effet significatif sur l’absorption du fer chez les femmes en bonne santé. De plus, certaines recherches suggèrent que l’effet inhibiteur du café sur l’absorption du fer peut varier en fonction de facteurs individuels tels que le métabolisme et la sensibilité de chaque personne.

Alors, quelle est la réponse finale ? Eh bien, il semble que le café puisse réduire l’absorption du fer non héminique, en particulier lorsqu’il est consommé avec des repas à base de sources végétales. Cependant, cet effet peut être atténué en combinant le café avec des aliments riches en vitamine C. De plus, il est important de noter que cet impact sur l’absorption du fer dépendra de nombreux facteurs individuels.

Une aide à la digestion, mais pas pour tout le monde.

Oui, le café stimule le système nerveux central grâce à sa teneur en caféine, et a des effets sur notre tube digestif, car le système nerveux régule également les fonctions intestinales. Mais il peut aussi augmenter la production d’acide gastrique : pour certaines personnes, cela se traduira en brûlures d’estomac, reflux acides ou une irritation de la muqueuse gastrique : pas l’idéal pour digérer un repas, surtout s’il a été copieux !

De plus, le café a également un effet stimulant sur la motilité intestinale, ce qui signifie qu’il peut accélérer les mouvements du côlon et potentiellement causer des contractions plus fréquentes. Idem, c’est bénéfique pour les personnes qui ont tendance à être constipées, mais peut provoquer des sensations de ballonnement, de gaz ou même des épisodes de diarrhée pour d’autres, surtout après un repas riche en fibres…

Un boost matinal, mais plus durable avec le cold brew

Maintenant, vous vous demandez peut-être : que faire si je suis en quête d’énergie en milieu de journée sans café ? Eh bien, ne vous inquiétez pas, il existe une astuce imparable proposée par la diététicienne américaine Ella Davar. Plutôt que de boire votre café chaud habituel en fin de matinée, essayez le cold brew. Selon la spécialiste, cette infusion froide contient généralement plus de caféine que le café chaud. En effet, pour faire du cold brew, vous avez besoin d’utiliser plus de café par litre d’eau que pour le café chaud conventionnel, ce qui donne une tasse plus concentrée. Ainsi, une infusion froide consommée vers 11h30 pourrait vous fournir suffisamment d’énergie pour vous passer de la tasse de café de l’après-midi. Et devinez quoi ? Vous serez probablement plus efficace sans les conséquences néfastes sur votre sommeil. En outre, il existe également des aliments énergisants qui peuvent vous donner autant d’énergie qu’un café !

Alors, la prochaine fois que vous serez tenté par une tasse de café après le déjeuner, rappelez-vous des effets négatifs sur votre sommeil et votre digestion. Essayez des alternatives plus saines pour maintenir votre énergie tout au long de la journée. Votre corps vous remerciera !

Publications similaires