Panneaux solaires : installer pour l’autoconsommation

the roof of the, house, the window

Peu importe où vous habitez en France, le panneau solaire s’impose comme un choix astucieux pour réduire votre facture d’électricité de façon significative. Avant de vous lancer, voici un guide détaillé pour vous aider à comprendre le fonctionnement des panneaux solaires, les options d’autoconsommation, la puissance à installer, les coûts d’installation et les aides disponibles.

L’autoconsommation : Comment ça marche ?

L’autoconsommation est le moyen par lequel vous utilisez l’énergie que vous produisez grâce à vos panneaux solaires. En France, deux formes d’autoconsommation sont possibles : l’autoconsommation avec vente du surplus et l’autoconsommation totale. Un kit solaire consiste en un ensemble panneaux + batterie + accessoires (câbles, onduleur, etc). Pour en savoir plus, suivez le lien.

L’autoconsommation avec vente du surplus

Dans ce modèle, les panneaux solaires sur votre toit, fabriqués à partir de silicium, transforment l’énergie du soleil en électricité en courant continu. Cependant, vos appareils électriques fonctionnent sur un courant alternatif. Il faut donc un onduleur pour transformer ce courant continu en courant alternatif. Cette énergie peut ensuite alimenter vos appareils, vous permettant de réaliser jusqu’à 50% d’économies sur votre facture d’électricité.

Si vos panneaux produisent plus d’énergie que ce dont vous avez besoin, le surplus est vendu à EDF Obligation d’Achat, ce qui représente un gain moyen de 2000 euros sur 20 ans. En plus de cette vente de surplus, vous pouvez bénéficier de la prime à l’autoconsommation.

L’autoconsommation totale

L’autoconsommation totale se distingue par le fait que vous ne pouvez pas revendre votre surplus à EDF Obligation d’Achat. De plus, vous ne pouvez pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation.

Stockage d’énergie : Les batteries sont-elles une bonne idée ?

Ajouter des batteries à votre système pourrait sembler une bonne idée pour stocker votre surplus d’énergie et réaliser encore plus d’économies. Cependant, cette option présente plusieurs problèmes. Le coût des batteries est élevé (jusqu’à 4 000 euros), leur durée de vie est limitée (entre 7 et 10 ans) et elles ont un impact environnemental non négligeable.

Quelle puissance de panneaux solaires installer ?

La puissance des panneaux solaires à installer dépend de plusieurs facteurs, notamment l’emplacement de votre habitation, l’orientation de votre toit et votre consommation électrique. En règle générale, si votre consommation annuelle est de 12 000 kWh (soit une facture d’environ 2 000 euros), une installation de 6 kWc serait recommandée.

Les aides de l’État : Quelles sont-elles et comment en bénéficier ?

Contrairement à ce que certaines rumeurs peuvent laisser entendre, il n’existe pas d’installations entièrement financées par l’État ou par EDF, ni d’installations à 1 euro. Cependant, l’État propose deux types d’aides sans condition de ressources : la prime à l’autoconsommation et le rachat du surplus d’électricité.

La prime à l’autoconsommation dépend de la puissance de votre installation et est versée sur 5 ans. Par exemple, pour une installation de 6 kWc, vous pouvez bénéficier d’une prime totale de 1 740 euros.

Le rachat du surplus par EDF Obligation d’Achat vous permet de vendre votre surplus d’électricité pendant 20 ans à un tarif garanti. Pour les installations jusqu’à 9 kWc, le tarif de rachat du surplus est de 10 centimes par kWh.

Combien coûte l’installation de panneaux solaires ?

Le coût de l’installation de panneaux solaires chez varie en fonction de la puissance de l’installation : comptez environ 8 000 euros pour une installation de 3 kWc, 14 000 euros pour une installation de 6 kWc, et 18 000 euros pour une installation de 9 kWc. Ces tarifs incluent le matériel, la main d’œuvre, la mise en service et les démarches administratives.

En conclusion, l’installation de panneaux solaires est une option rentable pour réduire votre facture d’électricité. Cependant, il est essentiel de se renseigner avant de vous lancer dans ce projet pour bien comprendre le fonctionnement de l’autoconsommation et les coûts associés. Surtout, ne vous laissez pas tromper par les rumeurs concernant les aides de l’État !

Publications similaires